Les entretiens de recrutement dans le conseil – le jour J

Nous avons le bonheur de faire passer régulièrement des entretiens pour recruter. Et comme nous sommes avant tout des consultants, nous vous proposons quelques conseils pour mieux préparer et mener vos entretiens (chez nous et chez les autres !)

Entretien dans le conseil : les indispensables de l’entretien

Rappelons nous le préambule de notre article sur la préparation : un entretien de recrutement est avant tout une rencontre. Certes professionnelle, mais importante quand même pour savoir si les deux personnes sont convaincues (après une heure en général) qu’elles pourront travailler ensemble.

Prenez des notes

L’information est une matière précieuse, il serait dommage d’en oublier une partie si vous n’avez rien écrit. Prendre des notes présente aussi l’avantage de montrer à votre interlocuteur que ce qu’il raconte vous intéresse. Vous pourrez également ainsi reprendre vos notes après tous vos entretiens et mieux comparer les offres entre deux cabinets qui vous plaisent. 

Prenons l’étude de cas par exemple : vous recevez une série de chiffres (dans certains cas des documents). Votre interlocuteur va les répéter une fois, mais certainement pas deux, s’il se rend compte que vous ne prenez pas de notes. Demain, en mission, vous devrez acquérir une connaissance très rapide de nombreux sujets. Sans prise de notes, vous ne pourrez pas faire un bon consultant. Sauf si vous êtes comme Carie Wells, évidemment !

Reformulez

Nous avons tous besoin de retraiter l’information pour mieux l’assimiler : pour vous assurer d’avoir bien compris ce qu’on vous a présenté, rien de mieux que de reformuler pour ainsi valider votre compréhension auprès de votre interlocuteur. Cette pratique est un classique du métier de consultant. Autant l’utiliser dès l’entretien de recrutement.

Encore une fois lors de l’étude de cas, votre interlocuteur vous a présenté un modèle métier que vous découvrez. Autant prendre une instant pour être sûr que vous en avez compris l’essentiel. En reformulant votre compréhension de ce modèle métier, vous pourrez glaner une confirmation avant de vous lancer dans le cas, mais aussi des informations supplémentaires ou des précisions utiles le cas échéant.

Osez dire que vous n’avez pas compris

Vous avez envie de plaire. N’oubliez pas que c’est aussi le cas du recruteur. Autant se donner toutes les chances de bien s’entendre, alors !
Mais c’est aussi la première fois que vous êtes en face de cette personne, et un raccourci implicite, du vocabulaire inconnu, les occasions de ne pas comprendre du premier coup sont nombreuses. Dans ce cas, dites le. Sans cela, l’incompréhension continuera à planer, et finalement comment se rencontrer si on ne s’est pas compris !

Un entretien de recrutement n’est pas un oral de concours ou un examen de fin d’année. Ce sont deux personnes qui pourraient être amenées à travailler ensemble, et qui seront donc amenées à s’expliquer des choses régulièrement. 

Soyez vous-mêmes

Vous avez déjà passé « l’épreuve » de l’écrit avec vos diplômes. Si vous êtes dans cette salle, c’est qu’ils ont été estimés suffisants pour vous rencontrer. Ne cherchez pas maintenant à jouer un rôle de ce que vous imaginez être le consultant parfait. Racontez votre expérience avec recul et vos projets professionnels en donnant des exemples. Avez-vous envie de travailler avec un masque toute la journée ?

N’oubliez pas que l’entretien de recrutement est à double sens : c’est aussi une façon pour vous de voir dans quel environnement vous aurez envie d’aller travailler. L’objectif est que vous trouviez le cabinet de conseil dans lequel vous vous sentez à l’aise, commencez par l’entretien !

Demandez comment se passe la suite du processus 

La suite vous intéresse, non ? Sinon, pourquoi êtes-vous venu 😉

 

 

Pour rembobiner : la préparation de l’entretien

Et pour rejoindre ISlean consulting ?

Louis-Alexandre Louvet

Depuis 2000 dans le conseil, Louis-Alexandre s'est spécialisé dans les problématiques d'innovation et de lancement de nouvelles offres s'appuyant sur les technologies, notamment au travers de la conception de stratégie et de schéma directeur SI. Il accompagne également le cadrage et le pilotage de grands programmes de transformation faisant levier sur le SI. Il développe les études sur l'impact et la valeur des technologies pour différents secteurs, notamment le secteur immobilier, fédérations professionnelles, associations. Louis Alexandre a accompagné le cours Essec / Centrale Paris / Strate Collège, création d'un produit innovant pendant 2 ans. En tant que citoyen passionné par la transformation des usages, Louis-Alexandre est également membre du bureau de Démocratie Ouverte, association qui conçoit, développe et teste de nouveaux modèles de gouvernance citoyenne. Il a rejoint ISlean consulting en novembre 2012.


Louis-Alexandre Louvet

Depuis 2000 dans le conseil, Louis-Alexandre s'est spécialisé dans les problématiques d'innovation et de lancement de nouvelles offres s'appuyant sur les technologies, notamment au travers de la conception de stratégie et de schéma directeur SI. Il accompagne également le cadrage et le pilotage de grands programmes de transformation faisant levier sur le SI. Il développe les études sur l'impact et la valeur des technologies pour différents secteurs, notamment le secteur immobilier, fédérations professionnelles, associations. Louis Alexandre a accompagné le cours Essec / Centrale Paris / Strate Collège, création d'un produit innovant pendant 2 ans. En tant que citoyen passionné par la transformation des usages, Louis-Alexandre est également membre du bureau de Démocratie Ouverte, association qui conçoit, développe et teste de nouveaux modèles de gouvernance citoyenne. Il a rejoint ISlean consulting en novembre 2012.

Leave A Comment