DMAIC : Structuration classique des démarches d’excellence opérationnelle

Cet article est destiné aux personnes qui commenceraient à s’intéresser à l’excellence opérationnelle et qui auraient entendu parler de la démarche DMAIC sans savoir de quoi il s’agit. En effet, si vous souhaitez optimiser vos processus, cette structuration est devenue incontournable.

 

Issue du Six Sigma, la démarche DMAIC est devenue la structuration la plus répandue dans les entreprises souhaitant optimiser leurs processus par des approches d’excellence opérationnelle, Lean ou Lean Six Sigma. A la différence d’autres méthodes de réingénierie de processus, le DMAIC ne fait pas l’impasse sur une analyse approfondie de l’existant, autant pour conforter la robustesse du nouveau fonctionnement défini que pour assurer son appropriation par les différentes parties prenantes.

La DMAIC se décompose en 5 étapes successives

DMAIC tient son nom des initiales suivantes : Définir, Mesurer, Analyser, Implémenter et Contrôler.

Définir

 

Qu'est ce que la phase Define dans le DMAIC ? La première étape consiste à identifier les zones problématiques au niveau du processus, comprendre les attentes des clients et décrire de façon précise le périmètre et les objectifs du projet d’amélioration continue. Pour capturer les enjeux et les problématiques et pouvoir mettre en place un plan de route on fait appel éventuellement à la méthode QQOQCP (Quoi, Qui, où, quand, comment, pourquoi). Il s’agit aussi d’identifier les acteurs et les facteurs agissant sur les performances. Une charte de projet sera présentée à la fin de cette phase au comité de pilotage du projet.

Mesurer

Une fois le problème est défini, une observation sur terrain est indispensable. On procède par la collection des données et des informations pour comprendre le fonctionnement actuel de l’entreprise et pouvoir détecter les défaillances et les difficultés rencontrées. Il est important dans ce stade de sélectionner des données fiables et précises pour obtenir des indications pertinentes. A la fin de cette étape on aboutit à une modélisation claire du processus actuel.

Analyser

Cette étape consiste à faire une analyse de l’état actuel à partir des données récoltées et à l’aide des outils statistiques pour mieux cerner les causes profondes du dysfonctionnement. Il s’agit entre autres d’un traitement de données. Cette phase met en lumière les racines du problème permettant d’envisager les solutions les plus adéquates lors de la prochaine étape.

Implémenter

Une fois que les causes sont identifiées, on priorise les problèmes et les solutions en termes d’efficacité, d’urgence et celles qui sont adéquates avec le processus actuel.  Puis on met en place des actions correctives (un plan d’action) et des pistes d’améliorations.

implémenter

Contrôler

C’est évaluer et suivre les résultats du nouveau fonctionnement à partir de l’analyse du tableau de bord de contrôle dans le but de mesurer la performance du processus et les solutions mises en œuvre. L’objectif de cette étape est de s’assurer d’une part du bon déploiement des nouveaux fonctionnements et du disparition du dysfonctionnement et d’autres part que les solutions proposées maintiennent la performance du processus optimisé.

 

Sarra Lajili

Sarra a suivi un cursus d'ingénieur à l'école ENSTA Paristech. Passionnée par les sujets en transformation digitale, sarra a rejoint ISlean consulting en 2018 comme consultante Junior


Sarra Lajili

Sarra a suivi un cursus d'ingénieur à l'école ENSTA Paristech. Passionnée par les sujets en transformation digitale, sarra a rejoint ISlean consulting en 2018 comme consultante Junior

Leave A Comment