Rencontre startup – Laurent Boyenval, fondateur de EverPhotoShoot

Nous avons rencontré ce mois-ci Laurent Boyenval, fondateur de la startup EverPhotoShoot, une plateforme de réservation de photographes professionnels disponible dans 15 villes européennes et de nombreuses villes en France. Leur proposition de valeur se résume ainsi : vous réservez une séance photo gratuite puis vous téléchargez les photos qui vous plaisent.

 

Laurent, quel a été votre parcours et pourquoi vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?

Etant ingénieur travaux BTP de formation, j’ai appris à piloter des projets avec des équipes sur des chantiers de réhabilitation. Par la suite, j’ai rejoint une startup dans l’univers du BTP ce qui m’a permis de découvrir les méthodes de startup. En tant qu’amateur de photo, j’ai commencé à tester le concept de photographe à la demande sur mes weekends.

A partir de cette idée, comment avez-vous fait évoluer votre projet ?

Au début de l’aventure, j’ai pu tester de nombreuses idées de développement. Finalement, un concept s’est imposé : après la séance photo gratuite, le client télécharge et paye les photos qui lui plaisent. Ce projet a mûri et avec 3 autres co-fondateurs, nous avons décidé de mettre fin à nos emplois salariés pour nous lancer dans notre aventure de startup.

Comment votre projet se différencie sur ce marché de la photographie ?

Le marché de la prise de vue est structuré d’une part par des indépendants et d’autre part par quelques marketplace qui vous proposent de choisir des photographes. De notre côté nous nous occupons de tout pour le client : il réserve sa séance photo selon son agenda et nous trouvons le bon photographe professionnel. Puis il a accès aux résultats et peut choisir les photos qui lui plaisent.

Nous ne faisons pas une simple mise en relation. Nos photographes professionnels nous considèrent comme un agent : nous nous occupons pour eux de leur trouver des clients. 

Vous misez sur un modèle qui ressemble au Uber des photographes ?

Oui, notre hypothèse initiale est que notre société avance vers la fin du salariat. Mais il existe de nombreux obstacles. Aujourd’hui, quand on est photographe professionnel indépendant, on est un véritable entrepreneur en s’occupant du commercial, du site web, de la relation client, de la comptabilité et finalement il reste peu de temps pour son coeur de métier.

Ainsi, EverPhotoShoot s’occupe de leur trouver des clients, d’organiser la séance et de vendre les photos. Nos photographes peuvent alors se concentrer sur leur cœur de métier. Enfin, le versement de la quote-part des 70% sur les ventes et notre accompagnement fidélisent nos photographes dans la durée.

Vous avez également construit une startup sans une ligne de code. Comment avez-vous réalisé cette prouesse?

En seulement 7 mois d’existence, nous sommes disponible dans 15 villes en Europe avec des photographes professionnels actifs dans chaque zone géographique. Cette rapidité d’exécution vient d’un choix très simple : nous nous sommes appuyés sur de nombreuses technologies existantes au lieu de créer entièrement la nôtre. Par analogie, nous pouvons comparer le code informatique à un industriel qui assemble sur sa ligne de montage. 

Cette rapidité d’exécution ne vient pas seulement de votre plateforme, quelle est votre méthode de travail secrète?

Comme toute startup, nous avons été confrontés à créer notre environnement de travail autour de l’esprit d’équipe. Nous nous sommes inspirés des “Design Sprint” de Google que nous avons adaptés à nos besoins.

Nos “sprints” s’organisent sous forme de 3 demi-journées par semaine. Nous nous enfermons alors dans une salle afin de nous couper des sollicitations extérieures (visiteur, téléphone, email). Nous brainstormons sur un tableau pour définir les objectifs de la semaine, puis nous produisons notre travail directement pendant ces sprints. Toute l’équipe est ainsi mobilisée et nous restons concentrés pour atteindre les objectifs définis.

 

Propos recueillis par Paul Schwebius

 

Paul Schwebius

Dès la fin de ses études, Paul a plongé dans le grand bain de l’entrepreneuriat. Pour développer ses entreprises et notamment sa startup, il a affronté vents et marées grâce à sa débrouillardise, sa créativité et son pragmatisme. Surfant sur cette vague, il a su développer sa polyvalence et s’est lancé le défi de conseiller des startups dans leur développement. Prenant le cap du conseil, il croise la route d'ISlean consulting où il met aujourd’hui toutes ses compétences au service de ses clients.


Paul Schwebius

Dès la fin de ses études, Paul a plongé dans le grand bain de l’entrepreneuriat. Pour développer ses entreprises et notamment sa startup, il a affronté vents et marées grâce à sa débrouillardise, sa créativité et son pragmatisme. Surfant sur cette vague, il a su développer sa polyvalence et s’est lancé le défi de conseiller des startups dans leur développement. Prenant le cap du conseil, il croise la route d'ISlean consulting où il met aujourd’hui toutes ses compétences au service de ses clients.

Leave A Comment