Comment le cloud peut-il permettre au DSI de devenir PDG

Cyrille Chausson analyse une étude qui explique comment le cloud renforce le rôle des DSI et va leur permettre d’agir dans la stratégie d’entreprise.

Une étude du cabinet Vanson Bourne pour le compte de CA Technologies rapporte que le Cloud Computing pourrait être un accélérateur pour les DSI souhaitant accéder à de hauts fonctions dans les entreprises.

Aujourd’hui associés à une image résolument technique, le Cloud pourrait leur permettre de se détacher des fonctions de simple support pour penser davantage à la stratégie.

Entre les postes de DSI et ceux de la directions stratégiques (directeur général et Pdg), il existe encore un fossé, nous révèle une étude réalisée par le cabinet Vanson Bourne pour le compte de CA Technologies, éditeur de solution d’administration d’infrastructure de Cloud Computing. Mais l’informatique en nuage pourrait bien changer la donne.

Ainsi, comme le révèle l’étude, un très faible nombre (4 %) de CEO du marché mondial ont aujourd’hui occupé un poste de DSI, alors que 29 % sont des ex directeurs financiers dans 29% des cas et des ex directeurs généraux dans 23% des cas. Un constat que le cloud pourrait remettre en cause, semblent rapporter les résultats de l’étude qui explique que l’informatique en nuage leur permet de se concentrer davantage sur des problématique stratégique, d’innovation et orienté métier, et de moins rester cloisonné sur la technique. Quelque 37 % des DSI français interrogés estiment se ranger derrière cette réalité. Toutefois, les directeurs informatiques hexagonaux idéaliseraient moins le cloud que le reste du monde, rapporte l’étude, qui explique qu’au niveau mondial, ils sont 54% à voir le cloud comme un moyen de s’écarter de cette image technique.

Selon les données recueillies par Vanson Bourne, cette image technique leur colle à la peau, les privant d’accès à des postes plus stratégiques. En France ils sont par exemple 77 % à considérer occuper un poste le moins à même à d’être un tremplin pour le poste PDG. Ils estiment à 4 7% que la perception de leur rôle essentiellement technique les privent des postes de Pdg.  D’autres (47 %) pensent qu’il s’agit plutôt de leur fonction de support qu’il les cloisonne dans les murs de leur DSI. Encore d’autres pointent du doigt  l’expérience plus pertinente des directions métiers, à 50%.

Autre donnée intéressante – et illustration de l’impact que le cloud peut avoir -, les DSI français non adeptes du nuage sont 86 % à voir leur position comme la plus haute accessible, alors qu’ils ne sont que 56% chez les DSI pro-cloud. 44% des DSI pro-cloud estiment que leur poste de DSI peut être un tremplin vers de plus hautes fonctions, contre seulement 14 % pour ceux n’étant pas adepte du cloud. Et parmi ses 44 %, la moitié estiment que les portes de la direction général leur sont ouvertes. « Cette étude indique clairement que tous les DSI font face aux mêmes barrières organisationnelles mais que certains sont plus confiants que d’autres quant à leur capacité à les renverser et ce sont précisément ceux qui ont adopté le Cloud Computing », commente Patrick Debus-Pesquet, directeur de la division Customer Success Team chez CA Technologies France, dans un communiqué.

Source : http://www.lemagit.fr/article/dsi-france-cloud-computing/9861/1/le-cloud-tremplin-pour-les-dsi-vers-les-postes-pdg/


Leave A Comment