Le match : « Cycle en V » vs SCRUM, quelle méthode choisir ?

L’objectif de cet article est de vous apporter un éclairage sur les méthodes « Cycle en V » et « SCRUM » afin de vous aider à mieux choisir l’une ou l’autre en fonction de votre projet.

 

Méthode « Cycle en V » : kesako ?

La méthode « Cycle en V » provient du secteur de l’industrie et s’est répandue aux projets informatiques dans les années 80. C’est l’une des premières méthodes que l’on apprend en école mais qui est encore appliquée aujourd’hui.

Dans sa forme la plus complète, elle consiste à découper le projet en 9 phases :

  • Analyse des besoins
  • Spécifications
  • Conception architecturale
  • Conception détaillée
  • Réalisation
  • Tests unitaires
  • Tests d’intégration
  • Test de validation
  • Recette fonctionnelle
Méthode "Cycle en V"

Méthode « Cycle en V »

 

Les acteurs sur ce type de projet sont de trois sortes : un chef de projet, un MOA (maitrise d’ouvrage) et un MOE (maitrise d’œuvre).

Avantage : L’avantage principal de cette méthode est qu’elle présente des gains d’échelle (planning et/ou charge) en traitant d’un bloc l’ensemble du périmètre du projet.

Risques :

  • Manque de communication : la communication est peu facilitée du fait du cloisonnement des rôles de chaque acteur :  ils ont chacun leur tour un rôle à jouer mais ils ne le jouent jamais tous ensemble et communiquent principalement au travers de documents.
  • Manque de souplesse : pour passer à l’étape suivante, il est important de terminer la précédente. Cela peut donc entraîner des dérives planning et donc de coûts.
  • Péremption du produit : la durée de ce type de projet est potentiellement longue et le résultat final peine souvent à s’adapter aux évolutions du besoin.
  • Manque de feedback : si la documentation liée à la conception du produit est imparfaite, et c’est souvent le cas, le produit fini ne répondra pas entièrement aux besoins du client et la méthode ne prévoit pas d’opportunité de vérification intermédiaire. 

Ces multiples irritants ont alors favorisé l’émergence de nouvelles méthodes dites Agile telle que la méthode SCRUM.

 

Méthode SCRUM : kesako ?

Le mot SCRUM (« mêlée ») fait référence à la mêlée du rugby. En effet, cette méthode met en exergue l’esprit d’équipe et la volonté d’avancer ensemble vers un même but.

 Les valeurs de la méthode SCRUM rappellent très fortement celles du Lean management:

  • Eliminer les gaspillages
  • Favoriser l’apprentissage et les changements
  • Reporter la prise de décision
  • Livrer vite
  • Responsabiliser les membres de l’équipe
  • Construire la qualité tout au long du projet

S’il fallait résumer la méthode SCRUM en une phrase ?

SCRUM est une méthode itérative incrémentale centrée sur la réalisation d’un produit fonctionnel (plutôt des produits non directement utiles comme par exemple certaines documentation).

Cette méthode est articulée autour de trois acteurs clés :

  • le Product Owner : il a une vision complète du produit,
  • le Scrum master : il assure le bon déroulement du projet et rappelle la méthode,
  • l’équipe Scrum : elle développe le produit.

Le Product Owner définit le backlog du produit, c’est-à-dire la liste valorisée des fonctionnalités cibles du produit. Cette liste a pour vocation d’évoluer, au fur et à mesure que la définition du produit se construit.

Le premier sprint peut alors commencer ! Mais avant de débuter, l’équipe Scrum doit définir et prioriser les fonctionnalités auxquelles elle s’attaquera durant cette itération. L’ensemble de ces tâches est appelé « backlog du sprint ».

Lors du sprint, l’équipe, accompagnée d’un Scrum master, itère sur les développements et débute chaque journée par une « mêlée » durant laquelle elle rappelle les objectifs du jour.

A la fin de chaque sprint, le client ainsi que le Product Owner évaluent le produit partiellement livrable afin de le valider ou d’indiquer les modifications à réaliser (elles seront alors ajoutées au backlog du produit).

 

Méthode SCRUM

Méthode SCRUM

 

Avantages : Le processus itératif est vertueux et permet d’avoir un produit très proche des besoins du client tenant compte des évolutions de ces derniers. Il facilite également la communication entre l’ensemble des acteurs du projet et responsabilise toute l’équipe.

 Risques :

  • Manque de documentation : La méthode SCRUM est réactive aux besoins des utilisateurs, et la tentation est forte de « faire plus » en arbitrant la profondeur et la complétude de la documentation. Ce sujet, plus ou moins glissé sous le tapis, resurgira lors des évolutions du produit, surtout si c’est une autre équipe que l’équipe du build qui prend la main pour la maintenance.
  • Mauvaise interprétation des « Mêlées quotidiennes » : si la méthode est mal expliquée, les mêlées quotidiennes seront perçues comme un outil de flicage.

La battle : « Cycle en V » vs « SCRUM »

Bien que la méthode SCRUM semble plus efficace, elle n’est pas adaptée à tout type de projet. La comparaison des deux méthodes permet donc de cibler la bonne méthode pour votre projet.

Comparatif des méthodes Cycle en V et SCRUM

Comparatif des méthodes Cycle en V et SCRUM

Les bonnes questions à se poser

1- Suis-je en mesure de mobiliser une équipe qui pourra participer de manière active à mon projet (pour définir les besoins et tester les développements) ?

2- Suis-je complètement en maîtrise du besoin auquel le projet doit répondre et suis-je capable décrire son fonctionnement précis de façon certaine et complète ?

Si vous vous êtes posé la première question, optez pour une méthode SCRUM.

Si vous vous êtes posé la seconde question, alors optez pour une méthode Cycle en V.

De manière plus générale, la méthode SCRUM est plus adaptée aux projets complexes sur lesquels on n’a pas de visibilité : elle apporte davantage de flexibilité et d’adaptabilité aux les évolutions demandées ainsi qu’une meilleure gestion des risques.

Alors que la méthode de « Cycle en V » permet de mieux cadrer un projet industriel, pour lequel le client (donc vous) a une vision très précise de ce qu’il souhaite (besoins, planning détaillé et anticipation des risques).

Et vous ? Laquelle choisirez-vous pour votre projet ?

 

Pour en savoir plus sur les méthodes Agiles :

 

Méthodes agiles – Quelles leçons tirer de leur utilisation ?

Les développements Agiles sont-ils plus rapides ?

Coralie Meynier

Passionnée par l’entrepreneuriat, l’innovation et les méthodes nouvelles de management, Coralie a rejoint ISlean en 2015 pour aider les entreprises dans leur transformation numérique. Coralie est issue de Kedge Business School, où elle a suivi une spécialisation en stratégie d’entreprise, innovation et méthodes entrepreneuriales.


Coralie Meynier

Passionnée par l’entrepreneuriat, l’innovation et les méthodes nouvelles de management, Coralie a rejoint ISlean en 2015 pour aider les entreprises dans leur transformation numérique. Coralie est issue de Kedge Business School, où elle a suivi une spécialisation en stratégie d’entreprise, innovation et méthodes entrepreneuriales.

2 Comments

  1. Nicolas Montens 22|09|2016 at 9:26 - Reply

    À mon avis il y a plus que 2 questions à se poser pour choisir entre cycle en V et Scrum

  2. Nicolas Montens 22|09|2016 at 9:36 - Reply

    À mon avis il y a plus que 2 questions à se poser pour choisir entre cycle en V et Scrum 😉

    Et à mon avis, dans le monde complexe dans lequel on vit aujourd’hui, rares sont les cas où il est possible de répondre « oui » à la question « est-ce que je maîtrise de a à z tout mon besoin ? »

    Je pense que Scrum, bien appliqué dans une organisation qui se donne les moyens de ses ambitions sera toujours supérieur au cycle en V parce qu’on livre plus tôt des éléments fonctionnels et qu’on obtient du feedback qui vient enrichir le produit.

    Cela dit, faire du cycle en V « sérieusement » vaudra toujours mieux que du Scrum mollement

    En résumé, de mon point de vue : Scrum devrait être privilégié quelle que soit la nature du projet. Et si on n’est pas capables d’appliquer Scrum de façon satisfaisante (les raisons peuvent être nombreuses) privilégier le cycle en V.

Leave A Comment