L’industrialisation des SI : quelques réflexions et bonnes pratiques

Voici un article plein de bon sens sur l’industrialisation des Systèmes d’Informations.

Il pointe les écueils à éviter, parmi lesquels l’application systématique de référentiels tels qu’ITIL, COBIT, etc. sans questionnement sur leur valeur ajoutée pour l’entreprise. Phénomène que l’auteur décrit comme le terrorisme normatif :

Le terrorisme normatif

Pour pallier le risque précisément, et ce dans toutes ses dimensions, le dirigeant d’entreprise se voit proposer un panorama de normes méthodologiques (PMI, CMMi, Six Sigma, ITIL, SLAs (contrats de services), COBIT, COSO) qui s’inscrivent dans une nouvelle ère de régulation et de contraintes réglementaires : SOX, LSF.

De quoi y perdre … la finalité de la démarche.

Quelques conseils pour trier le bon grain de l’ivraie dans la jungle des référentiels :

Ne pas céder au terrorisme normatif qui porte à vouloir « tout appliquer » : distinguer ce qui constitue en premier lieu des contraintes légales, ensuite des vecteurs de performance, et enfin ce qui n’apporte pas de réelle valeur ajoutée à l’agilité de l’organisation.

L’auteur énonce également quelques bonnes pratiques sur la construction d’un Système d’Informations :

Construire en souplesse

Pour produire à moindre coût, l’entreprise doit donc opter pour une organisation rationnelle et stable qui permette une industrialisation rapide et des économies d’échelle.

Pour le DSI, la réponse est stratégique : le système d’information doit être bâti dans une logique d’adaptabilité. Par analogie, si les architectes de Tokyo cherchent une réponse adaptée au risque sismique, les banquiers, eux, luttent contre les risques systémiques de liquidité. Le DSI, pour sa part, veille à l’alignement du système d’information et de la qualité de service sur la stratégie de l’entreprise et les besoins métiers structurels ou émergents des clients internes et externes.

L’essentiel est de garder le cap sur la seule richesse de l’entreprise : les clients

Vous trouverez cet article complet de Xavier Dargent, à l’adresse suivante :

http://www.cio-online.com/contributions/lire-batir-une-informatique-anti-sismique-325.html


One Comment

  1. Philippe Kalousdian
    Philippe Kalousdian 19|12|2009 at 6:21 - Reply

    Certes, trouver quelqu’un qui parle de ne pas céder au terrorisme normatif est à la fois rare et appréciable

    L’auteur se garde bien d’énoncer une préférence pour l’un ou l’autre référentiel, en terme de maturité ou de valeur ajoutée, et c’est dommage.

    Il se borne à renvoyer le lecteur à son sens critique, sans donner le moindre guide. Peut-être est-ce impossible d’en donner ?

Leave A Comment