Atos Origin veut bannir les e-mails internes

Après le zéro émission de carbone, voici le zéro e-mail. Pour lutter contre la « pollution informationnelle », Thierry Breton, PDG d’Atos Origin, veut bannir tout courriel interne dans son entreprise. Une décision à fortes retombées médiatiques, qui part du constat que les managers passent de cinq à vingt heures par semaine à lire ou à écrire des courriels.

Voici un article du site 01Net sur cette information :

« Les cadres ne gèrent plus leurs équipes mais leur boîte mail. Ils doivent retrouver toutes leurs fonctions de management. » Le patron de la SSII française se donne pour cela trois ans « maximum » pour éradiquer tout courriel interne. « Les habitudes sont telles qu’il faut se donner un délai qui soit acceptable. »

Business wall façon mur de Facebook version entreprise, messagerie instantanée, microblogs, conférences web, réseaux sociaux internes… Les solutions alternatives existent. Des outils collaboratifs qui présentent, par ailleurs, l’avantage d’offrir une information plus immédiate, mieux partagée et plus valorisée que le mail asynchrone.

Lutter contre le technostress

Cette annonce s’inscrit également dans le cadre du programme de bien-être au travail lancé en 2009 pour faire d’Atos Origin une des entreprises les plus agréables où travailler. Le récent déménagement du siège à Bezons coïncidant avec l’introduction de nouvelles méthodes de travail – le télétravail associé au desk sharing.

Se poursuivant tard le soir et le week-end à la maison, la gestion des courriers électroniques est, en effet, synonyme de stress pour nombre d’employés. Dans cet esprit, Canon France organisait en décembre dernier une journée sans mails. Le dernier baromètre de la CFE-CGC sur le sujet montrait toute l’importance du technostress notamment avec l’arrivée des smartphones et des netbooks.

Enfin, dernier objectif et pas des moindres, Atos Origin entend faire de cette éradication des courriels une vitrine de ses offres de Smart Organization et de Digital Content Marketplace. La SSII vient de nouer un partenariat avec Oracle dans le domaine de la gestion des contenus numériques. Avec la BNF comme référence porte-étendard.

source : http://pro.01net.com//pro.01net.com/editorial/527968/thierry-breton-declare-la-guerre-aux-mails/?r=/rss/dossiersentreprise.xml?r=/rss/dossiersentreprise.xml


2 Comments

  1. Kalousdian
    Kalousdian 20|02|2011 at 9:51 - Reply

    Ce n’est pas moi qui dépile mes 300+ mails reçus en une semaine de congés (alors que les urgents et jetables ont déjà été traités via smartphone) qui contredirai M. Breton.

    Mais je suis impatient de découvrir une alternative crédible. Wave de google a été un flop. Je ne pense pas forcément que les forums ou les « walls » soient des alternatives complètes.

    Et puis on n’a encore rien trouvé qui permette de véhiculer la richesse d’un message émis par un être humain, avec l’intonation et le langage corporel. Des messages youtube ?

  2. […] la lignée de la décision de Thierry Breton, PDG d'Atos Origin, de supprimer l'utilisation des e-mails interne à horizon 2013, Capgemini consulting annonce un tournant stratégique dans son offre. Un tournant visant à […]

Leave A Comment