En 2010, les directions achats veulent gagner plus

Voici les résultats d’une étude sur les Directions Achats. Sans surprise, la crise économique actuelle, influence les objectifs fixés, en privilégiant les gains.

Voici les résultats relatés sur le site www.bestpractices-si.fr :

BearingPoint,  Microsoft, l’Essec et  Novamétrie ont publié les résultats du cinquième Observatoire des Achats. Sans surprise, la priorité des fonctions Achats demeure l’optimisation des coûts.

L’effet « crise » est nettement visible dans la baisse des budgets de fonctionnement. Alors que 54% du panel dé­claraient en 2008 une baisse ou une stagnation du budget de fonctionnement, 75 % des entreprises consultées déclarent être dans cette situation en 2009.

Pourtant, malgré cette baisse de moyens, la couverture des dépenses supportées par les Achats fait un bon quantitatif : 78 % des entreprises couvrent plus de 60% des dépenses, contre 64% du panel en 2008. Manifestement, le degré d’urgence dans la recherche d’économies a fait « sauter des ver­rous » donnant l’opportunité à la fonction Achats d’étendre son périmètre d’actions.

La fonction Achats continue de se professionnaliser : 60% de profils ont plus de cinq ans d’expérience, 70% des ressources Achats sont composées de spécialistes Achats, ayant un solide bagage académique (quatre à cinq années d’études supérieures). Ces évolutions ne règlent pas pour autant l’un des problèmes structurels de la fonction : une ouverture encore insuf­fisante sur l’extérieur. Les Achats fonctionnent encore trop en « circuit fermé ». Seuls 28% des effectifs Achats pro­viennent d’autres fonctions ; uniquement 8% des effectifs (sur deux ans) ont quitté la fonction Achats pour d’autres.

Les priorités de la fonction Achats pour 2010
Augmentation des gains34 %
Intégration15 %
Changements d’organisation13 %
Maîtrise des risques9 %
Autres7 %
Mise en place d’outils6 %
Développement des compétences6 %
Gestion des fournisseurs5 %
Ne sait pas3 %
Développement Durable2 %
Source : 5ème Observatoire des achats.

Des résultats logiques dans le contexte économique actuel. Mais les Directions Achats devraient cependant être attentives à ne pas se focaliser uniquement sur la baisse des prix d’achats, au risque d’obtenir des prestations d’un niveau de qualité dégradé.

source : http://www.bestpractices-si.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=909&Itemid=56


Leave A Comment