Faire émerger de nouvelles idées, 48h de créativité

Nous avons précédemment traité ensemble de ce qu’était la créativité ainsi que comment animer une séance. Si vous êtes intéressé par un rappel, je vous invite à revoir le premier et le second article de cette série : [Faire émerger de nouvelles idées, organiser une séance de créativité] et [Faire émerger de nouvelles idées, produire de nouvelles idées]

Faire émerger de nouvelles idées, 48h de créativité

Je vous propose d’attaquer maintenant le vif du sujet, le déroulé d’une journée type. Notre sujet «la voiture en 2020 dans les grandes agglomérations». Voici notre ordre du jour :

ordre du jour

ordre du jour de notre séance

 

Premier jour :

Pour commencer à traiter le sujet, commençons par le reformuler afin qu’il s’adapte à notre premier outil, car chacun doit s’approprier ce sujet. Cette reformulation doit être indicative et doit s’adapter aux ateliers choisis. Elle ne doit pas être définitive et ne doit pas enfermer le groupe dans une direction.

Premier atelier de divergence : Brainstorming x Maping

Concept : Réaliser un brainstorming et réaliser un mapping grâce aux idées individuelles produites. Cet atelier est aussi un atelier dit de purge (il permet d’évacuer les idées évidentes qui viennent à l’esprit)

Objectif : définir un premier périmètre et les principales variables pour le sujet

Déroulé de l’atelier :

  • Reformulation du sujet « quelles seront les nouveautés pour les voitures innovantes en ville en 2020 ? »
  • Distribution de Post-it à tous les membres du groupe
  • Allouer un temps à la rédaction des Post-it (10 minutes suffisent)
  • Positionnement des idées sur un Brown Pepper
  • Regroupement en grandes catégories pour faire apparaitre des thèmes principaux

Output : Un grand Brown montrant le sujet dans son environnement et un grand nombre de mots pouvant être réutilisés pour la production d’idée

mapping brown paper

Mapping de notre séance

Second atelier de divergence : le raisonnement inverse

Concept : Brainstormer et continuer à diverger en ne recherchant pas une idée en accord avec la solution, mais une idée en accord avec son inverse (ne pas chercher l’amélioration, mais la détérioration, ne pas chercher à rendre plus chaud, mais rendre plus froid…).

Objectif : Produire des idées pour répondre au problème inverse à celui posé

Déroulé de l’atelier :

  • Reformuler le sujet : « Quelle voiture ne voulons-nous pas voir en en agglomération ? »
  • Réaliser un brainstorming sur ce sujet afin de produire un maximum de mots associés
  • Associer les différents mots pour produire des idées inverses
  • Noter toutes les idées au fur et à mesure
idée inverse

Modélisation d’une idée pendant la séance

Astuce d’animation : Ici, la part belle doit être faite à la production d’idée. Il est donc nécessaire de mettre en place un rythme. Si le timing est lent et les idées ne fusent pas, vous pouvez utiliser une balle avec le concept suivant « chaque fois que la balle est dans vos mains, vous devez parler »

Output : Un grand nombre de mots associé à ce que nous souhaitons éviter et un grand nombre d’idées inverses

 

Premier atelier de convergence : How to ?

Concept : Poser la question du comment pour permettre de toujours aller plus loin et répondre à toutes les interrogations

Objectif : Reprendre les résultats des phases de divergences et permettre de produire une première série d’idée. Dans le cas de notre atelier, utiliser la méthode « How to » est très efficace puisqu’elle permet de reprendre nos idées inverses et de se demander comment pouvons-nous les éviter ? Si nous ne voulons pas avoir ces problèmes alors comment pouvons-nous faire ?

Astuce d’animation : Ici l’animateur a un rôle extrêmement important. Il faut à tout prix éviter de bloquer. Pour cela, n’hésitez pas à changer d’idée ou de question et chercher à toujours capitaliser sur les rebonds créatifs.

Déroulé de l’atelier :

  • Poser la question « comment éviter une idée particulière »
  • Rebondir sur les idées en posant toujours plus de questions pour stimuler les réponses
  • Noter toutes les idées au fur et à mesure

Output : Une première production d’idée pertinente

Deuxième jour :

À la suite de la première journée, la fatigue mentale est souvent présente pour tous les membres du groupe. Une bonne idée est souvent de repartir en douceur pour la seconde journée et pour cela cette méthode suivante de production est pertinente.

Troisième atelier de divergence : Rêve éveillé

Concept : Cet exercice est adapté d’une méthode de traitement thérapeutique. Chaque participant est invité à se décontracter pendant que l’animateur raconte le scénario d’une histoire onirique. Cette histoire sera alors le cadre pour un nouveau type de brainstorming.

Objectif : Permettre au participant de voir, vivre et verbaliser une situation irréelle, mais dans le sujet pour permettre la production de nouvelles pistes.

Déroulé de l’atelier :

  • Mettre à l’aise les participants. Faire en sorte qu’ils puissent s’allonger, mettre une musique d’ambiance…
  • Raconter un scénario de type onirique en rapport avec le sujet. Exemple : «vous vous trouvez dans une voiture, vous vous sentez bien et vous êtes en ville. Vous regardez sur votre droite et vous voyez [laissez les participants intervenir] …»
  • Noter l’intégralité de ce que racontent les participants

Output : Une liste de mot et de nombreuses pistes à traiter pour la production de nouvelles idées.

Point de vigilance : cet atelier est parfois compliquée à mettre en œuvre, mais peut produire des résultats étonnants et excellents.

Deuxième atelier de convergence : Matrice des antécédents

Concept : Le concept et la réalisation de ce dernier atelier sont très simples. Il s’agit de réaliser des associations de mots, d’idées en prenant en compte tous ce qui a été produit précédemment pour faire naitre de nouvelles idées.

Objectif : Initier un nouvel élan créatif et produire de nouvelles idées encore plus disruptives que les premières

Déroulé de l’atelier :

  • L’animateur choisit une idée ou un mot ou un thème A et l’associe avec B

Astuce d’animation : L’association peut être intelligemment pensée. Par exemple, pour obtenir une réaction forte de la part des participants, il est plus simple de prendre deux mots avec peu de rapports entre eux

Output : De nouvelles idées disruptives sont produites

L’exploitation des idées :

Notre journée est presque terminée. La dernière étape dans notre travail de créativité est l’exploitation des données et pour cela je vous donne rendez-vous dans le prochain et dernier article :

[Faire émerger de nouvelles idées, exploiter les données]

Jean Joanny

Depuis l'obtention de son diplôme, Jean est passionné par la mise en place de l'agilité et les différentes façons de faire naître l'innovation dans les entreprises. Après une expérience forte d'enseignement dans une Start-up agile du monde de l'aviation, il a rejoint le monde du conseil pour mettre son esprit d'analyse et son envie d'innovation au service de ses clients.


Jean Joanny

Depuis l'obtention de son diplôme, Jean est passionné par la mise en place de l'agilité et les différentes façons de faire naître l'innovation dans les entreprises. Après une expérience forte d'enseignement dans une Start-up agile du monde de l'aviation, il a rejoint le monde du conseil pour mettre son esprit d'analyse et son envie d'innovation au service de ses clients.

Leave A Comment