Internet : la dernière révolution de l’Humanité ?

Jetons un oeil sur ce qui a occasionné des ruptures majeures dans l’histoire de l’humanité.
Ces ruptures peuvent se ranger suivant cette typologie : celles relatives à l’énergie, celles relatives à l’alimentation humaine et celles relatives à l’information.
Illustrons cela avec une frise chronologique :
1. -800 000 ans, maitrise du feu. Ça y est, l’homme n’est plus prisonnier des tropiques, il peut coloniser des terres plus froides, il peut cuire et fumer ses viandes, il digère mieux et capte plus d’énergie et moins de maladies de ses nourritures.
2. -100 000 ans, mise en place de l’agriculture. Enfin, les sédentaires émergent à côté des nomades. Cela donne naissance aux villes. Des théories disent que c’est l’agriculture qui est à l’origine de la révolution suivante.
3. -3500 ans, l’homme invente l’écriture. Dorénavant, l’horizon du savoir ne sera plus borné par les témoignage oraux. Les écrits restent et permettent à l’Histoire de démarrer. Sous ses perspectives grandioses, l’écriture aurait en fait été poussée par le besoin des agriculteurs de compter leurs troupeaux et mesurer leurs récoltes.
4. XVème siècle, invention de l’imprimerie. Le savoir était jusqu’alors réservé aux collectivités ou aux très riches. Une bible coûtait plusieurs centaines de moutons. Grâce à cette invention, le savoir est devenu accessible à tous du fait de son prix devenu modique.
5. XIXème siècle, découverte de l’énergie fossile : charbon et pétrole. Attention, c’est en volume la plus importante de toutes les révolutions de l’humanité. Allez voir cette courbe pour vous en persuader. C’est grâce à cette énergie abondante que l’industrie de masse a pu émerger et anéantir l’artisanat et que la population mondiale a explosé. Notamment grâce à la révolution suivante.
6. 1909, des chimistes de BASF, Haber et Bosch, grâce à cette abondante énergie, inventent un procédé de synthèse de l’ammoniac et des nitrates, très énergivore. Ce procédé permet de fabriquer des… explosifs ! Pas chers, en quantité astronomique. Grâce à cette synthèse industrialisée, les plus grandes boucheries de l’histoire vont pouvoir avoir lieu, au premier rang desquelles la première guerre mondiale. Quatre ans à peine après la mise au point de ce procédé. Toute médaille a son revers : d’engins de mort pendant la guerre, les usines de nitrates et d’ammoniac se retrouvent à tourner à vide une fois la paix revenue. De nouveaux débouchés sont trouvés : produire… des engrais ! C’est donc grâce à ce même procédé Haber-Bosch qu’on arrive à nourrir des milliards d’êtres humains et qu’on a pu en exterminer des dizaines de millions au XXème siècle.
7. nous en arrivons à la toute fin du XXème siècle, avec l’arrivée d’Internet et des moteurs de recherche. Jusque là, grâce à Gütenberg, le savoir était accessible à tous à moindre coût. Grâce à Internet, il est maintenant à la portée de tous en quelques secondes ! Cette numérisation du savoir disponible partout, tout le temps, sur n’importe quel support, est une révolution à mon avis de même ampleur que les précédentes. En l’espace de vingt ans, nos vies en ont été bouleversées. On ne gère plus ses rendez-vous, son agenda, son travail, ses activités de la même manière. A titre personnel, ma productivité a été multipliée par deux ou trois grâce à l’usage du web 1 et 2.0 puis du Cloud computing. Et la suite arrive avec le 3.0, l’Internet des objets.
De la même manière que chaque révolution s’est nourrie des autres et a nourri les autres, celle de l’Internet fera de même et va infuser dans tous les domaines de la vie. D’immenses champs d’innovations d’usages sont devant nous.
Nous n’en sommes qu’au début.

Cet article est aussi disponible sur le cercle les echos.

Philippe Kalousdian

Philippe Kalousdian a fondé ISlean consulting avec Eric Villesalmon en 2008.Il intervient en innovation numérique, maîtrise des coûts informatiques, audit des organisations, des achats et d'outsourcing.Il a débuté comme ingénieur à SGN/Areva, en procédés de vitrification.Il rejoint Bossard en 2000 où il devient consultant en systèmes d’information.Philippe est diplômé de MINES ParisTech, chargé de cours au Mastère MSIT Mines-HEC, fait partie du conseil d'administration de MINES ParisTech Alumni, est membre fondateur de X-Mines Auteurs et du MOM 21.Il connecte ainsi des univers aussi divers qu'inattendus, ce qui crée de la valeur par sérendipité.Depuis 2014, il accompagne des Start-ups dans leur phase de démarrage, et il est CEO de l'une d'elle, OKAYBUS, depuis 2016.


Philippe Kalousdian

Philippe Kalousdian a fondé ISlean consulting avec Eric Villesalmon en 2008.Il intervient en innovation numérique, maîtrise des coûts informatiques, audit des organisations, des achats et d'outsourcing.Il a débuté comme ingénieur à SGN/Areva, en procédés de vitrification.Il rejoint Bossard en 2000 où il devient consultant en systèmes d’information.Philippe est diplômé de MINES ParisTech, chargé de cours au Mastère MSIT Mines-HEC, fait partie du conseil d'administration de MINES ParisTech Alumni, est membre fondateur de X-Mines Auteurs et du MOM 21.Il connecte ainsi des univers aussi divers qu'inattendus, ce qui crée de la valeur par sérendipité.Depuis 2014, il accompagne des Start-ups dans leur phase de démarrage, et il est CEO de l'une d'elle, OKAYBUS, depuis 2016.

Leave A Comment