L’ouverture d’un Fablab au service d’une collectivité locale

Nous avons réalisé il y a quelques mois une mission d’exploration du monde des Fablabs, pour un de nos clients. Nous avons découvert un monde passionnant, en perpétuelle évolution, et avons rencontré des femmes et des hommes engagés, qui font bouger les lignes.
Nous souhaitions partager avec vous un peu de ce que nous avons appris à leurs côtés.

Qu’est-ce qu’un Fablab ?

Un Fablab, de l’anglais FAbrication LABoratory, est un tiers-lieu (c-à-d. un environnement social autre que le domicile ou le lieu de travail) dans lequel des outils de fabrication numériques (fraiseuse, découpeuse laser, imprimante 3D…) sont mis à disposition d’une communauté d’individus. L’intérêt premier est de partager les coûts de logiciels et machines qui valent plusieurs dizaines de milliers d’euros, pour faciliter la conception et la réalisation d’objets divers.

Retrouvez nos autres articles consacrés aux Fablabs sur les liens suivants :

Une proximité avec le monde public

Dès son lancement notre étude a révélé une forte proximité entre les Fablabs et le monde public :

  • Des liens financiers
    • Même en s’appuyant sur un système d’abonnement, les fablabs MIT peinent a trouver un modèle economique permettant d’assurer leur pérennité. Nombre d’entre eux s’appuient donc sur des ressources publiques pour exister : prêt de locaux communaux, subventions publiques locales ou régionales, …
  • Des ambitions communes
    • Si les fablabs MIT de caractérisent par la diversité de leurs objectifs, nombreux sont ceux qui oeuvrent pour servir des causes en fort lien avec le monde public :
      • Éducation : partenariats avec des lycées, des centres de loisir, éducation de jeunes en difficulté, accompagnement de jeunes précoces en lycée et collèges, conventions avec des écoles de beaux arts…
      • Lien social : accueil de groupes de centres d’insertion, formation d’animateurs de quartiers, formation de migrants aux basiques de l’informatique

Nous avons d’ailleurs eu l’occasion de rencontrer un chargé de mission sur la transformation numérique au sein d’un conseil régional, serial créateur de fablabs !

Imprimante 3D

Une imprimante 3D, un équipement standard dans un Fablab !

Des lieux inscrits dans leurs territoires et porteurs de sens

Suite à la réalisation de l’étude, nous avons eu l’occasion d’échanger avec une responsable politique locale sur ce en quoi l’ouverture d’un Fablab peut servir les missions d’une collectivité locale :

  • Avoir un lieu de vie porteur de sens
    • Ré-appropriation de la production d’objets, réparation, recyclage, lutte contre l’obsolescence programmée…
  • Créer du lien social
    • Ouverts à tous, centrés sur l’entraide et l’esprit de communauté, les fablabs sont structurellement intergénérationnels et permettent à des citoyens d’horizons et de formations divers de se rencontrer
    • Ils peuvent permettre des reconversions ou la sortie de l’isolement de certains citoyens
  • Diffuser la connaissance et créer des vocations
    • Les fablabs permettent d’initier à des techniques de fabrication des communautés (collégiens, lycéens, associations), voire de les fédérer autour de projets annuels
    • Un fablab bien équipé rend accessible à plusieurs lycées professionnels des équipements aux coûts élevés
  • Proposer un lieu de partage et d’aide au développement pour les artisans
    • Mettre à disposition des machines pour lancer des projets
    • Donner la possibilité à des porteurs de projets de se rencontrer

Des lieux avant tout créateurs de lien social

Tous les témoignages que nous avons recueillis convergent vers la même conclusion : les membres des Fablabs, venus utiliser des machines à moindre frais, reviennent pour tout ce que le Fablab leur a apporté par ailleurs : de la formation, des conseils, des rencontres, …

À sa petite échelle, le Fablab sert avant tout cet enjeu majeur de la puissance publique qu’est la cohésion sociale.

Arnaud Bouclon

Arnaud est passionné par la transformation des entreprises et de la société. Ses missions lui ont permis de développer une rigueur professionnelle d’excellence, une posture d’empathie et de compréhension du besoin du client, et de se positionner en force de proposition auprès des équipes, que ce soit pour des PME dans nos régions, ou de grands groupes français sur leurs problématiques d’amélioration opérationnelle. Certifié Lean Six Sigma, Arnaud garde aussi le goût des mots et du partage ouvert des connaissances, et contribue régulièrement au blog d’ISlean consulting. Ses activités associatives lui permettent de se mobiliser sur des actions sociales locales et internationales. Arnaud est diplômé de l’ESSCA. Il a rejoint ISlean consulting en 2011 après un passage chez Ernst & Young.


Arnaud Bouclon

Arnaud est passionné par la transformation des entreprises et de la société. Ses missions lui ont permis de développer une rigueur professionnelle d’excellence, une posture d’empathie et de compréhension du besoin du client, et de se positionner en force de proposition auprès des équipes, que ce soit pour des PME dans nos régions, ou de grands groupes français sur leurs problématiques d’amélioration opérationnelle. Certifié Lean Six Sigma, Arnaud garde aussi le goût des mots et du partage ouvert des connaissances, et contribue régulièrement au blog d’ISlean consulting. Ses activités associatives lui permettent de se mobiliser sur des actions sociales locales et internationales. Arnaud est diplômé de l’ESSCA. Il a rejoint ISlean consulting en 2011 après un passage chez Ernst & Young.

Leave A Comment