Vision 2020 : quels enseignements pour nos missions ?

Vision 2020 ?

Les changements technologiques bousculent votre modèle d’affaires historique :

  • Des concurrents apparaissent pour grignoter des éléments de votre chaine de valeur (par exemple : l’apport de client, la relation avec eux, la production de service, la relation avec vos fournisseurs…)
  • De nouvelles plateformes se positionnent en intermédiaire entre vos clients et votre entreprise, en apportant une qualité de service et une transparence d’informations que n’êtes pas capable de produire,
  • Des concurrents proposent au marché une nouvelle offre, débarrassée des traces des outils historiques périmés et centrée sur l’essentiel : la valeur pour le client,
  • Vos propres employés se plaignent, voire quittent le navire, car le modèle de progression, rémunération, et les outils que votre entreprise leur met à disposition ne leur conviennent plus,
  • Certains veulent même plus de capacité d’initiatives, de libertés, veulent comprendre les prises de décision et lever les blocages hiérarchiques…

Le pire, c’est que certains de vos clients – les précurseurs ? – semblent apprécier ces mouvements, et se détournent de vos offres, malgré une intensification de vos investissements commerciaux !

Nous avons observé chez nos clients un première moitié d’année marqué par des missions de (re)prise de repères pour nos clients. Cela s’est traduit par des missions Vision d’entreprise 2020.

Quels ingrédients mettre dans la sauce ?

  • D’abord, un socle d’intelligence collective
    Rien de nouveau, mais combien de missions commencent (et échouent) par trop d’ « entre-soi ». Tous les métiers gagnent à être représentés et à coconstruire cette vision. Et tous y gagnent à confronter leurs points de vue.
  • Ensuite, un zeste de méthode d’innovation.
    Tous les cas sont différents et les méthodes ne servent qu’à atteindre des objectifs et à aider des groupes à travailler et à produire ensemble. Bien qu’il faille libérer la créativité, il existe aujourd’hui de nombreuses méthodes éprouvées pour sécuriser le résultat – et ne pas faire perdre son temps au groupe !
  • Enfin, une pincée d’intrapreneuriat.
    Le sponsor, par nécessité de très haut niveau, doit incarner les valeurs de prise d’initiatives – et donc de droit à l’erreur – et porter la collaboration entre acteurs.

Un double effet immédiat

Si ces visions sont par nature trop prospectives pour être garanties à 100%, nous avons constaté un double effet positif immédiat :

  • Une vision plus ouverte de son métier
    Les grands groupes ont une telle complexité à gérer (pays, produits, histoire…) que certains ont parfois tendance à empiler les couches. Or, la vision d’entreprise 2020 ramène tous les interlocuteurs aux raisons d’être de l’entreprise. Si c’est un grand groupe, ce n’est pas complètement un hasard : l’entreprise amène de la valeur à ses clients !
    Il s’agit de repolir le diamant pour lui rendre son éclat d’origine, mais dans un nouvel environnement,
  • Un (re)prise de confiance au sein et entre les équipes : le repolissage du diamant permet aux équipes de remonter et de repartager leurs fiertés d’actions et de convenir des zones de gaspillages – qui n’ont parfois pas besoin de 5 ans pour être optimisées.

NB1 : je tiens à remercier nos clients pour ces missions passionnantes avec eux

NB2 : je tiens aussi à m’excuser auprès des lecteurs qui pourraient trouver le contenu trop générique. A ceux-là, je me permets d’indiquer que le contenu de la mission est bien sûr contextualisé, mais par nature, qu’il reste confidentiel.

Louis-Alexandre Louvet

Depuis 2000 dans le conseil, Louis-Alexandre s'est spécialisé dans les problématiques d'innovation et de lancement de nouvelles offres s'appuyant sur les technologies, notamment au travers de la conception de stratégie et de schéma directeur SI. Il accompagne également le cadrage et le pilotage de grands programmes de transformation faisant levier sur le SI. Il développe les études sur l'impact et la valeur des technologies pour différents secteurs, notamment le secteur immobilier, fédérations professionnelles, associations. Louis Alexandre a accompagné le cours Essec / Centrale Paris / Strate Collège, création d'un produit innovant pendant 2 ans. En tant que citoyen passionné par la transformation des usages, Louis-Alexandre est également membre du bureau de Démocratie Ouverte, association qui conçoit, développe et teste de nouveaux modèles de gouvernance citoyenne. Il a rejoint ISlean consulting en novembre 2012.


Louis-Alexandre Louvet

Depuis 2000 dans le conseil, Louis-Alexandre s'est spécialisé dans les problématiques d'innovation et de lancement de nouvelles offres s'appuyant sur les technologies, notamment au travers de la conception de stratégie et de schéma directeur SI. Il accompagne également le cadrage et le pilotage de grands programmes de transformation faisant levier sur le SI. Il développe les études sur l'impact et la valeur des technologies pour différents secteurs, notamment le secteur immobilier, fédérations professionnelles, associations. Louis Alexandre a accompagné le cours Essec / Centrale Paris / Strate Collège, création d'un produit innovant pendant 2 ans. En tant que citoyen passionné par la transformation des usages, Louis-Alexandre est également membre du bureau de Démocratie Ouverte, association qui conçoit, développe et teste de nouveaux modèles de gouvernance citoyenne. Il a rejoint ISlean consulting en novembre 2012.

Leave A Comment