Convergence des solutions grand public et professionnelles

Louis Naugès présente sur son blog un phénomène déjà bien avancé : la convergence des solutions grand public et professionnelles (ou le fait que vous utilisiez gmail aussi bien pour votre messagerie professionnelle que personnelle).

Le mot convergence est utilisé depuis longtemps dans le monde des réseaux : convergence filaire et sans fil, convergence voix et données…
Dans ce billet, je vous propose d’analyser une convergence qui aura un impact majeur sur l’informatique des entreprises : la convergence des solutions grand public et professionnelles.

L’informatique grand public a pris le pouvoir

(…) évolutions des solutions grand public et professionnelles sur la période 1990 — 2015 :

  • Avant 1995, l’entreprise était plus et mieux équipée que le grand public en PC, messagerie….
  • A partir de l’année 2000, les courbes se sont croisées et l’essentiel des innovations est né dans le grand public (smartphones, tablettes, Webmail…)
  • Les entreprises ne pourront plus jamais rattraper ce retard ; elles ont maintenant deux options :
    • Maintenir un délai court, de l’ordre de 18 mois à 3 ans : ceci offre l’avantage de profiter de solutions qui ont déjà été testées et éprouvées dans le grand public.
    • Laisser ce retard se creuser ; c’est dangereux, car elles peuvent rapidement devenir des entreprises à l’image ringarde où plus personne n’aura envie d’aller travailler.

(…)

Le marché professionnel représentait encore 60 % des dépenses informatiques mondiales en 2000 ; il ne représentait plus que 15 % en 2012 ! Pas étonnant que les fournisseurs de solutions privilégient le marché grand public.

Des solutions grand public… meilleures que les solutions professionnelles

Cette inversion des priorités a eu comme principale conséquence que… les solutions grand public sont maintenant bien meilleures que les solutions professionnelles.

La convergence des familles de solutions amène aux solutions professionnelles tous les avantages des solutions grand public :

  • Ergonomie et facilité d’usage : les 450 millions d’utilisateurs de gMail n’ont aucun numéro de téléphone «hot line» à leur disposition et s’en sortent très bien !
  • Performance et fiabilité : Le taux de disponibilité des réseaux ADSL, des box Internet, des Webmail, des réseaux 3G est très élevé. La capacité des boîtes mail (10Go+) ou des stockages Web, Box, Dropbox ou Gdrive est souvent supérieure à celle dont disposent les mêmes personnes dans leurs activités professionnelles.
  • Coûts zéro ou très bas : que ce soit en version gratuite ou premium, les outils grands publics sont toujours moins chers que leurs équivalents professionnels.
  • Disponibilité sur la majorité des objets mobiles, smartphones, tablettes ou PC portables, indépendamment des OS et des versions.

Cette situation perturbe beaucoup les fournisseurs historiques qui tiennent encore un discours du genre : « prenez la version professionnelle, elle est plus chère (c’est toujours vrai !), et plus fiable (c’est faux !) que la version grand public.

(…)

Il y a heureusement de plus en plus d’informaticiens intelligents qui ont compris cette mutation du marché et tiennent le raisonnement suivant : «Chaque fois que je pourrai mettre en œuvre dans le monde professionnel une solution cousine germaine d’une solution grand public, je le ferai, car c’est toujours la meilleure solution».

Les exemples en sont très nombreux :

  • Les tablettes Android ou iOS face aux tablettes Surface Pro de Microsoft. (…)
  • Google Apps, version professionnelle de Gmail, plus fiable, plus ergonomique et beaucoup moins chère que les antiquités Exchange ou Notes.
  • Les versions pros de Box ou DropBox.
  • Typepad pour les blogs.
  • Google + ou LinkedIn pour les réseaux sociaux d’entreprises (…)

 

Spécificités du monde professionnel

Cette convergence ne veut bien sur pas dire que toutes les solutions d’entreprise viendront du grand public. De même qu’il existe des camions, autobus ou tracteurs à côté des voitures particulières, il existe des dizaines d’applications professionnelles qui n’ont pas leurs équivalents dans le grand public : CRM, gestion des ressources humaines, applications cœur métier…

Par contre il est urgent que ces applications professionnelles se calquent sur les applications grand public en termes :

  • D’ergonomie : je ne vois pas pourquoi les clients internes seraient condamnés à utiliser des applications moches et difficiles à maîtriser. (…)
  • D’accès depuis tout poste de travail, PC, Mac, tablette ou smartphone : la tyrannie des applications «réservées» aux PC Wintel doit cesser et les responsables informatiques qui ne l’ont pas compris vont tous vivre leur «printemps arabe», et ce ne sera que justice.
  • De coût : les solutions SaaS, Software as a Service, ont montré le chemin et proposent maintenant des applications professionnelles de très haute qualité, très fiables et à des prix raisonnables.

 

Résumé : Fan des solutions grand public, demain tu seras

Cette convergence est presque terminée dans le monde des infrastructures : les mêmes postes de travail, réseaux sans fil et Clouds Publics sont ou seront utilisés pour des usages professionnels et grand public. (…)

Dans le domaine des usages, cette convergence est bien avancée pour la participatique, tous les usages universels tels que messagerie, chat, blogs, bureautique, wikis et réseaux sociaux.

Il reste un double grand chantier pour les responsables informatiques :

  • Confier à des applications SaaS, aux qualités très «grand public», tous les usages supports.
  • Transformer leurs applications cœur métier, pour lesquels il n’existe pas de solutions SaaS, en applications aussi sympathiques et simples d’usage que les applications grand public. (…)

Source : http://nauges.typepad.com/


Leave A Comment