Posez des exigences générales pour vos SI

Nous accompagnons de nombreuses sociétés pour leur stratégie de numérisation ou de transformation des systèmes d’information, souvent en collaboration avec Jean-Paul Figer, architecte et visionnaire de l’informatique depuis des décennies. Nous en avons tiré la conviction qu’une entreprise se doit de poser quelques exigences générales (au-delà de l’expression de ses besoins fonctionnels) et compréhensibles par tous pour guider la construction de ses systèmes d’informations. Voici celles que nous vous recommandons.

Stratégie SI : Posez des exigences générales pour vos systèmes d’information

Simplicité et économie

Simplicité et économie

Entre deux solutions qui répondent au besoin, choisir la plus simple et la moins coûteuse.

Pourquoi ?

Bien sûr, toute entreprise sainement gérée souhaite limiter ses dépenses. Mais au-delà, ce principe doit conduire à éviter de tirer les projets informatiques par la gestion des « cas tordus ». Et la frugalité du SI facilite la qualité de la conception et l’acceptation des nouveaux outils. Poser cet énoncé n’est pas un acte trivial : l’expérience montre que c’est très rarement la solution la plus simple ou la moins chère qui est retenue.

Subsidiarité :

Subsidiarité

On privilégie le niveau inférieur d’un pouvoir de décision aussi longtemps que le niveau supérieur ne peut pas agir de manière plus efficace. Par exemple, on permet à l’utilisateur de renouveler lui-même son mot de passe, sans passer par une équipe centrale.

Pourquoi ?

Il s’agit d’une déclinaison du principe précédent : les systèmes centralisés introduisent des jeux de contraintes importants et des surcoûts.

« Anytime, Anywhere, Any Devices »

Any time anywhere any device

Les solutions construites doivent être agnostiques vis-à-vis des matériels (Windows ou Apple, PC vs Mobile vs tablette) et vis-à-vis des réseaux (accès de n’importe ou sous réserve d’authentification). Idéalement, elles doivent être accessibles en 24h/24, 7j/7.

Pourquoi ?

L’entropie actuelle sur les matériels va s’accélérer : les accès web par mobile ont déjà dépassé les accès par PC depuis plus d’un an, les objets connectés vont jouer un rôle grandissant. Une politique de systèmes d’informations qui s’appuierait sur des équipements spécifiques, masterisés par la DSI revient à vouloir remplir le tonneau des Danaïdes : illusoire et coûteux. Dans notre monde connecté, les systèmes d’entreprises s’adressent à des populations diverses, collaborateurs, partenaires, clients, machines, avec des horaires de travail qui ne sont plus cantonnés aux horaires de bureaux. Les salariés font eux-même pression pour le développement du télétravail, même si la France est en retard dans ce domaine. Désormais, faire une application pensée pour les seuls collaborateurs et accessible seulement sous certaines conditions matérielles, c’est sous-estimer gravement la diversité des usages qui pourraient apparaître autour de cette application et de ses données.

Sécurité

Sécurité

Les solutions doivent suivre quelques règles strictes de sécurité : tous les utilisateurs sont authentifiés en Single-Sign-On (SSO), tous les échanges entre services logiciels sont authentifiés et chiffrés, l’accès aux données se fait selon les rôles définis.

Pourquoi ?

La numérisation fait de la sécurité informatique un enjeu majeur. Les systèmes traditionnels de sécurité sont des sortes de « lignes Maginot » : sécurisation liée à l’accès à un réseau, mais possibilité de tout faire une fois la barrière passée. Ils sont inefficaces, coûteux, et sont souvent un frein au « anytime, anywhere, any device ». Il faut donc concevoir la sécurité dans l’application, en sécurisant chaque échange. L’identifiant unique facilite la vie des utilisateurs et les aide à avoir des comportements vertueux en termes de sécurité.

Performance

Performance

La quasi-totalité des transactions sont effectuées en moins de 500 ms.

Pourquoi ?

Si on ne pose pas une exigence forte de performance dès le début, le sujet sera mal pris en compte par l’équipe de développement, et mettra en danger l’atterrissage de vos projets. Sous les 500 ms, l’œil humain ne perçoit plus d’accroc dans son travail. L’ergonomie et l’acceptation sont fortement améliorées.

Accès aux données

Moteur recherche

Tous les documents et toutes les données sont accessibles par un moteur de recherche

Pourquoi ?

L’usage du moteur de recherche est devenu un fonctionnement naturel pour tous les internautes. Par ailleurs, l’explosion du volume de données numériques rend cette exigence essentielle pour trouver ce dont on a besoin. Les utilisateurs n’ont plus les moyens de savoir ou sont stockées les données, dans quelle application ou quel répertoire. Le moteur doit leur amener l’information au moment ou ils la cherchent.

Administration automatique

Administration automatique

Tous les systèmes sont configurés et mis à jour automatiquement ou par simple connexion

Pourquoi ?

Cette exigence vise à alléger le travail d’administration des équipes informatiques et à simplifier la prise en main par les utilisateurs de leurs nouveaux systèmes. Elle oblige par ailleurs à la construction d’une informatique vertueuse, limitant les risques de « dette technique » en raison de systèmes mal installés ou non mis à jour.

Comment mettre en oeuvre ces exigences générales ?

Pour mettre en oeuvre toutes ces exigences, nous recommandons l’application de quelques principes d’architecture. Cela sera l’objet d’un prochain article.

Christian Seme

Christian Semé a 20 ans d’expérience dans le conseil. Il a rejoint ISlean consulting en mars 2009 pour bâtir avec Philippe et Eric le modèle d'association, de gouvernance, et de développement désormais en vigueur.Il accompagne des dirigeants pour diagnostiquer et transformer leurs organisations. Pour cela, il les aide à clarifier leur feuille de route stratégique et à mobiliser les énergies collectives. Il les aide ainsi à aborder leur transition numérique et/ou manageriale. Il intervient également pour des DSI pour cadrer leur stratégie et accompagner leurs transformations vers un fonctionnement plus "Lean". Cela l'avait conduit il y a quelques années à donner des cours sur la stratégie informatique à l'IFC.Il développe par ailleurs une activité de Business Angel qui lui a permis de suivre de nombreuses start-ups.


Christian Seme

Christian Semé a 20 ans d’expérience dans le conseil. Il a rejoint ISlean consulting en mars 2009 pour bâtir avec Philippe et Eric le modèle d'association, de gouvernance, et de développement désormais en vigueur.Il accompagne des dirigeants pour diagnostiquer et transformer leurs organisations. Pour cela, il les aide à clarifier leur feuille de route stratégique et à mobiliser les énergies collectives. Il les aide ainsi à aborder leur transition numérique et/ou manageriale. Il intervient également pour des DSI pour cadrer leur stratégie et accompagner leurs transformations vers un fonctionnement plus "Lean". Cela l'avait conduit il y a quelques années à donner des cours sur la stratégie informatique à l'IFC.Il développe par ailleurs une activité de Business Angel qui lui a permis de suivre de nombreuses start-ups.

One Comment

  1. Philippe Kalousdian
    Philippe Kalousdian 08|02|2018 at 5:56 - Reply

    Bravo Christian pour avoir pris le temps de poser ces principes fondamentaux et encore merci à Jean-Paul Figer de nous accompagner depuis 2008. C’est toujours un plaisir de travailler ensemble.

Leave A Comment