La Gendarmerie possédera 85.000 PC sous Ubuntu d’ici 2015

La gendarmerie nationale fait office de pionnier en matière d’adoption des logiciels libres. Depuis 2008 elle s’est en effet engagée dans une conversion aux solutions Open Source. Le choix d’OpenOffice.org était la première étape, suivie du choix de Firefox comme navigateur web et de ThunderBird pour le client de messagerie. Cette mutation devait finalement aboutir à l’adoption d’un système d’exploitation Linux plutôt que le classique Windows de Microsoft.

La presse a récemment ré-abordé le sujet suite au lancement de la migration et à l’annonce de 85.000 PC sous Linux (contre 70.000 initialement prévus en 2008) à horizon 2015. Voici l’information telle que traitée sur le site www.linformaticien.com

Annoncée de longue date, la migration vers la distribution GNU/Linux Ubuntu est désormais confirmée. 85 000 postes devraient en être équipés d’ici 2015, avec un rythme de l’ordre de 10 000 migrations par an.

A l’occasion du salon Solutions Linux, en janvier 2008, la gendarmerie avait annoncé qu’elle équiperait la totalité de son parc informatique avec la distribution Linux Ubuntu. A l’époque on parlait de 70 000 PC.

Aujourd’hui, le nombre de machines a légèrement enflé, passant à 85 000 machines, qui devraient toutes fonctionner sous Ubuntu Desktop Edition d’ici à 2015. Canonical, éditeur de la distribution, estime que le rythme de migration sera de 10 000 machines par an dans un premier temps.

Il y a deux ans, la gendarmerie parlait surtout de réduire le budget informatique. D’ailleurs, en 2006, Microsoft Office avait déjà été remplacé par la suite bureautique libre OpenOffice.org, permettant une économie de 2 millions d’euros en deux ans. Internet Explorer avait également été remplacé par Firefox, précise Canonical. La Gendarmerie n’est donc pas une nouvelle recrue dans le monde du libre, et elle le confirme avec la concrétisation de ce passage sous Ubuntu.

Actuellement, 7 000 postes environ seraient déjà équipés d’une édition Desktop d’Ubuntu. Canonical souligne également que 4 500 machines ont été réutilisées en tant que serveurs locaux, permettant encore d’économiser de l’argent en dépenses matérielles.

Jean-Pascal Chateau, Commandant de la Gendarmerie Nationale, explique que « Nous n’avions pas de problèmes techniques, mais financiers. Pour la même masse de travail, et un rendement équivalent, nous avons réalisé que Windows nous coûterait 2 millions d’euros de plus qu’Ubuntu par an ». « Nous avons structuré la migration afin que nous puissions migrer environ 10 000 postes par an. En 2015, nous espérons que 90% des forces de police utiliseront Ubuntu ».

source : http://www.linformaticien.com/Actualit%C3%A9s/tabid/58/newsid496/9427/gendarmerie-85-000-pc-sous-ubuntu-d-ici-2015/Default.aspx


Leave A Comment