La revue ISlean consulting : Digital & innovation review

La révolution digitale s’accélère !

Les solutions digitales grand public et professionnelles poursuivent leur convergence, comme l’évoque Louis Naugès le 5 juillet sur son blog. Les outils d’accès à l’information se multiplient (postes de travail fixes, mobiles, smartphones, tablettes et autres « phablets »). Tout cela mène à une profonde transformation des modes de travail dans tous les secteurs d’activité.

Les attentes des métiers devancent les DSI

Les smartphones, tablettes et autres « phablets » sont plébiscités par les individus dans leur accès à l’information. Ces outils de mobilité sont naturellement exigés par des professionnels qui ne s’imaginent pas disposer d’outils moins performants au bureau qu’à la maison. Les métiers augmentent leurs exigences vis-à-vis de leur DSI en souhaitant pouvoir utiliser des outils divers sur de multiples systèmes d’exploitation, comme le rappelle François Benhammou dans L’entreprise immobile, chronique d’une mort annoncée.

Au delà de ces outils de mobilité, ce sont désormais les applications qui ont le plus de valeur aux yeux des employés : les DSI devront pouvoir fournir des applications maximisant leur productivité, et accessibles sur n’importe quel terminal. Messieurs les DSI, êtes vous prêts ?

Les DSI doivent s’adapter aux attentes des métiers

Les DSI doivent ici réaliser un exercice périlleux. Celui d’adapter les SI aux évolutions des métiers tout en garantissant leur sécurité et leur disponibilité et en maîtrisant leurs coûts.

Ces objectifs, qui constituent leur raison d’être, sont rendus plus difficiles à atteindre du fait de la diversité des acteurs constituant l’écosystème du monde mobile. Ainsi, les DSI doivent être suffisamment souples pour accueillir les nouvelles tendances portées par les équipes métier tout en sécurisant les données de l’entreprise : « (les DSI) s’interrogent quant à la manière de sécuriser tous ces terminaux mobiles, en se demandant lequel leur donnera les pires maux de tête ! » explique François Benhammou.

Les nouveaux outils, qui facilitent la mobilité, sources de gains pour les entreprises

Malgré les problématiques générées par les évolutions des modes de travail pour les DSI, l’arrivée de ces nouveaux outils doit permettre d’améliorer les performances des entreprises. Antoine Ferra s’interroge dans Les tablettes pour les cols blancs : pourquoi les DSI ne résisteront pas longtemps… ? sur l’utilité réelle des tablettes pour les cadres.

Rappelant la présence de tablettes dans de nombreuses professions (livreur, technicien automobile, merchandiser…) depuis une quinzaine d’années, l’auteur explique que la tablette, outil léger, connecté au réseau cellulaire, doté d’une forte autonomie et laissant la possibilité de modifier des pièces-jointes, devient naturellement un outil complémentaire aux outils « traditionnels » pour de plus en plus de professions.

De manière générale, Leslie Ferry explique dans Cloud et mobilité : les fondations de l’entreprise de demain ? que les employés doivent pouvoir travailler de partout, en ayant accès à leur service de communication quel que soit le terminal utilisé : le fameux Anywhere, Anytime, Any device. Le cloud constitue selon Leslie Ferry une solution idéale, permettant de réduire les coûts en étant très simple à mettre en place et à utiliser, chaque employé disposant d’un compte cloud unique qui lui permet de communiquer quel que soit l’endroit où il se trouve.

En conclusion : des DSI plus que jamais au service des métiers

Ces regards croisés sur la transformation des modes de travail en cours dans les entreprises mettent en lumière le rôle de plus en plus crucial des DSI dans la performance des organisations. Avec de nouveaux usages et de nouveaux outils digitaux, imbriqués aux processus, et créateurs de valeur, la manière dont les DSI prennent aujourd’hui ce « tournant de la mobilité » aura un impact significatif sur la performance de leurs organisations dans les années à venir.


One Comment

  1. Kalousdian
    Kalousdian 28|07|2013 at 5:46 - Reply

    Anytime, anywhere on Any device…

    J’ai vécu deux jour sans carte SIM 3G et le wifi aux us, même a SF, n’est pas si répandu. Et bien c’est très embêtant de ne pas avoir son accès data. Très.

Leave A Comment