2010 : L’essor des réseaux sociaux d’entreprise

Relativement discrets en 2009, les réseaux sociaux internes explosent dans les organisations publiques et privées. Bouygues, le CEA, Danone, Veolia Environnement ou encore Ubisoft débordent de projets. Mais quel est l’usage de ces réseaux sociaux ? Journaldunet fait un tour d’horizon très complet des entreprises ayant mis en place ces outils sociaux.

Morceaux choisis (n’hésitez pas à consulter l’article complet) :

Bouygues : 6 000 collaborateurs connectés et 150 groupes de travail créés

Le projet de réseau social de Bouygues s’inscrit dans un projet plus global de plate-forme collaborative 2.0 initiée dans le courant de l’année 2008 et mise en place à l’été 2009. Accessible sous la forme d’un site extranet ouvert à l’ensemble des collaborateurs du groupe, via un accès sécurisé, plus de 6 000 collaborateurs s’y sont déjà connectés. La technologie Microsoft Office SharePoint Serveur (MOSS) a été choisie pour développer ce site.

Si la recherche par compétence d’un collaborateur constitue un atout indéniable du réseau social de Bouygues, c’est loin d’être le seul. Ainsi, sa transversalité et capacité à réunir des collaborateurs appartenant à des entités aussi variées que Bouygues Construction, Bouygues Immobilier, Colas, TF1 ou encore Bouygues Telecom, pour échanger et partager des expertises, constitue aussi un point fort.

Ubisoft : Un outil complémentaire de la conférence Web et de la messagerie instantanée

Ubisoft a fait du travail collaboratif une composante centrale de son outillage informatique depuis le début des années 2000. « Nous avons souhaité répondre aux besoins de nos équipes en termes de collaboratif, de collaboratif social et de communication intersites pour leur donner la possibilité d’interagir entre elles », explique Jean-Philippe Pieuchot, directeur IT Webstudio chez Ubisoft.

L’objectif pour l’éditeur de jeux vidéo ayant été de tirer parti des meilleures technologies existantes dans des domaines bien particuliers (blogs, wikis avec MediaWiki…) pour compléter SharePoint, alors plutôt considéré comme un socle collaboratif n’adressant pas tous les besoins spécifiques des équipes.
Le projet de réseau social – assimilé à du collaboratif social pour Ubisoft – a dès le départ eu pour ambition de faire la jonction entre un besoin de création de valeur au sein de l’entreprise d’une part et une opportunité de se doter de fonctionnalités 2.0 d’autre part.

Industrie, services, secteur public… Tout le monde s’y met

Danone
Le fabricant a lancé son projet de réseau social en 2008 dans le cadre d’une réflexion globale sur la mise en œuvre d’une stratégie Web 2.0. Baptisée Who’s who, cet outil est articulé autour de plusieurs fonctionnalités complémentaires : création de fiches profil, centres d’intérêts et compétences, création de communautés, partages de documents…

AFD
L’Agence Française de Développement compte implémenter d’ici la fin de l’année un annuaire évolué, avec une fonctionnalité réseau social. Ses objectifs : optimiser le partage de connaissances et d’expériences en complément de la création de forums et de blogs et d’un portail 2.0 entièrement personnalisable.

Les réseaux sociaux internes s’inscrivent aujourd’hui dans la stratégie globale de collaboration de l’entreprise et sont d’autant plus prisés que leur facilité et rapidité d’implémentation sont grandes et qu’elles permettent de décloisonner l’information entre services et directions.

Exactement l’inverse en somme des solutions de gestion de connaissances (KM) rencontrées à la fin des années 90.

source : http://www.journaldunet.com/solutions/intranet-extranet/les-reseaux-sociaux-internes/


One Comment

  1. […] un grand nombre de grands comptes tels que Bouygues, Danone ou encore Véolia Environnement (source Islean Consulting). Aujourd’hui les réseaux sociaux sont utilisés par près d’un milliards […]

Leave A Comment