Apple donne l’impression d’aller vers les entreprises à reculons

Apple affiche un statut de leader sur de nombreux produits à destination du grand public. Pourtant, ce statut est loin d’être le même sur le marché de l’entreprise. Si de nombreux cadres d’entreprises sont équipés d’iPhone, très peu de DSI sont par exemple équipées en serveurs Apple.

Voici un article de Fabrice Bardon, Senior Manager au sein de la practice CIO Advisory chez Ineum Consulting, issu du site www.journaldunet.com, traitant de ce statut particulier d’Apple auprès des entreprises.

Apple vient d’abandonner ses serveurs Xserve qui ciblaient les entreprises. Faut-il comprendre que le marché de l’entreprise ne l’intéresse plus ?

Contrairement au Mac Mini et son serveur plutôt adressés aux PME, le Xserve pouvait être utilisé en salle blanche par de grandes structures. La raison qui a poussé Apple à abandonner ce produit est sans doute la faiblesse de ses ventes. Son prix avait du mal à convaincre les DSI. Ces derniers préféraient se tourner vers de meilleures alternatives, Unix ou Linux

Apple reste très réputé, et donc présent, dans certaines catégories professionnelles comme chez les graphistes. Certaines solutions sont historiquement bien implantées et développées pour Mac. Photoshop a la réputation de mieux fonctionner sur Mac que sur PC. Mais avec les nouvelles architectures Intel pour PC, l’argument commercial de la meilleure performance des Mac avec certains outils s’est sans doute affaibli. Cependant, Apple bénéficie du poids de l’existant dans ces secteurs.

Autre argument souvent invoqué en faveur d’Apple qui aurait pu séduire les entreprises, sa fiabilité peut aussi être nuancée. Des statistiques issues de sociétés spécialisées dans le support hors garantie ne place pas Apple comme fabricant le plus robuste, il est même tout juste sur le podium. De plus, la robustesse de certains de ses produits a été fustigée : le système de protection du disque dur du Mac Book Air est par exemple trop faible pour garantir la sécurité adéquate du terminal.

Un autre levier existe pour aider Apple à pénétrer les entreprises. Des études ont montré que ses matériels possèdent un attrait qui séduit notamment les étudiants. Or demain, ils pourront pousser l’entrée des Macs dans les entreprises.

Ses matériels restent peu adoptés par les entreprises, mais cela ne risque pas de changer avec l’iPhone et l’iPad ?

L’iPhone peut en effet être l’un des leviers de pénétration d’Apple dans les entreprises. Ce terminal est entré dans les préoccupations des DSI. De plus, Apple semble avoir entendu leurs requêtes et leurs problématiques. Ainsi, en août, le cabinet Forrester a même indiqué que l’iPhone OS répondait aux besoins fondamentaux de la plupart des entreprises en termes de sécurité informatique.

Quant à l’iPad plus précisément, nous manquons pour l’instant de recul, mais son positionnement sur le haut de gamme lui ouvre un marché. D’ailleurs, des démarcheurs médicaux l’utilisent déjà, et Mercedes est sur le point d’y recourir. Cependant, il n’est pas sûr que cet outil rivalise avec des tablettes plus flexibles dans d’autres environnements, dans les entrepôts par exemple.

La stratégie globale pour les professionnels semble manquer de clarté…

Il reste de grandes interrogations, ce qui donne l’impression qu’Apple va vers les entreprises à reculons. La stratégie d’Apple pour l’entreprise n’est en effet pas des plus lisibles, ce qui est d’ailleurs un autre frein pour les DSI. Mais, elle envoie parfois des signes forts et clairs. Ainsi, en 2008, Apple s’est séparé de son Vice-président en charge des ventes en entreprise Al Shipp. Il n’a pas été remplacé.

A côté de cela, elle a depuis noué un partenariat avec Unisys pour mieux séduire les grandes entreprises et les administrations. En France, elle a déployé un réseau d’experts pour les entreprises.

source : http://www.journaldunet.com/solutions/dsi/fabrice-bardon-apple-et-strategie-entreprises.shtml


Leave A Comment