#Innovationdumois : Aube – le drone français, biocompostable et protecteur de la faune

Alors que je réalisais des recherches sur les drones pour un usage personnel, j’ai découvert cet ingénieur alsacien et ai souhaité vous faire partager cette belle découverte.

Aube, le drone de petite taille, endurant et silencieux

Crédit : https://www.ihmati.fr/

Julien Lerch a mis au point en 2012 un drone paramoteur très silencieux qui a pour but d’observer et de protéger la faune. Il a appelé son drône Aube et l’a doté d’un moteur très peu bruyant ainsi que d’une voile, pour ne pas perturber la nature. Ce petit bijou résiste à toutes les températures, de l’hiver glacial alsacien aux chaleurs insoutenables du Niger. 

Bien que son but premier est d’aider les gardes forestiers dans leur lutte contre le braconnage, Aube peut également être utilisé lors de vos balades touristiques. Si ces sujets vous intéressent, vous me direz qu’il existe déjà des drones permettant de sauver les faons comme en Allemagne ou encore les baleiniers au Japon, mais l’inconvénient de tous ces modèles est le bruit qu’ils émettent lorsqu’ils survolent la zone à observer. C’est en cela que l’ingénieur alsacien arrive à se démarquer avec sa machine qui ne fait du bruit qu’au moment du décollage. La voile lui assure la sustentation dans l’air, à la différence des drones les plus répandus qui utilisent des rotors d’hélicoptère, au bourdonnement d’autant plus gênant qu’il est parfois très fort.

Drone unique aux usages divers

Crédits : https://www.ihmati.fr/

Son autre atout est son impact environnemental. Issu d’imprimante 3D avec des matériaux à 90% biocompostables et de maïs ou de coquilles d’huitres pour les parties souples, Aube peut se crasher ou perdre une pièce en vol, cela ne polluera pas la nature. Il est également faible consommateur d’énergie, malgré une autonomie d’une heure de vol !

Aube peut voler une heure

Crédits : https://www.ihmati.fr/

Mais pour posséder cette merveilleuse invention, il vous faudra attendre encore quelques mois, le temps qu’Aube sorte de la phase de pré-commercialisation et dépenser la somme de 12 000 euros.

De plus, la cible pour Julien Lerch est, dans un premier temps, les professionnels du tourisme ainsi que les ONG pour atteindre son but premier qui est de protéger la faune sauvage.

En résumé, Aube est une belle invention française et bienveillante envers l’environnement !

 

Coralie Meynier

Passionnée par l’entrepreneuriat, l’innovation et les méthodes nouvelles de management, Coralie a rejoint ISlean en 2015 pour aider les entreprises dans leur transformation numérique. Coralie est issue de Kedge Business School, où elle a suivi une spécialisation en stratégie d’entreprise, innovation et méthodes entrepreneuriales.


Coralie Meynier

Passionnée par l’entrepreneuriat, l’innovation et les méthodes nouvelles de management, Coralie a rejoint ISlean en 2015 pour aider les entreprises dans leur transformation numérique. Coralie est issue de Kedge Business School, où elle a suivi une spécialisation en stratégie d’entreprise, innovation et méthodes entrepreneuriales.

One Comment

  1. Philippe Kalousdian
    Philippe Kalousdian 28|08|2017 at 5:01 - Reply

    Intéressant mais positionnement prix x marché très particulier, quand on sait que la machine de guerre dji, le mavic pro, certes aussi bruyante qu’un essaim de frelons asiatiques, et aussi recyclable qu’une bouteille de PET, ne coûte que 1 100 € chez Amazon. Et que lorsqu’on organise un survol de très haut, on n’entend quasi plus rien. Avec la camera 4K, on a une très bonne vision du sol, même de loin. Bonne chance à Aube !

Leave A Comment