Les audits de performance ne sont pas réservés aux grandes entreprises

Les audits organisationnels et de performance sont des dispositifs abondamment utilisés par les grandes entreprises, les ETI voire les grosses PME. Les entreprises de plus petite taille ont beaucoup moins recours à ces démarches souvent considérées comme un luxe inabordable et dont l’impact reste à démontrer. Plusieurs raisons expliquent cet état de fait.

Les cabinets spécialisés dans ces prestations ont souvent des offres planchers. Un audit sera chiffré a minima quelques dizaines de milliers d’euros quelle que soit la taille de l’entreprise auditée. Un niveau de coût souvent rédhibitoire pour une PME.

Ces audits sont également perçus par les PME comme la première étape d’une démarche de réduction des coûts de fonctionnement ou d’amélioration de la performance. Rarement comme un levier permettant de développer le chiffre d’affaires, préoccupation première des PME.

Un dispositif trouve toutefois grâce aux yeux des dirigeants : le diagnostic de performance digitale. Plusieurs raisons expliquent la pertinence de cette intervention dans le contexte d’une PME :

  • Tout d’abord parce qu’il permet généralement d’identifier des axes de mise en oeuvre de nouveaux canaux commerciaux ou de relation client, ouvrant ainsi la porte à des actions concrètes de développement du chiffre d’affaires de l’entreprise ;
  • Ensuite parce que les PME françaises accusent un retard moyen important en matière de numérique par rapport aux grands groupes et à leur concurrents étrangers (voir le rapport du CNNum à ce sujet) ;
  • Enfin, parce que la démarche de diagnostic digital peut être fortement standardisée, rendant possible une intervention en un à deux jours et donc un coût beaucoup plus abordable pour une PME.

Les cinq questions majeures des dirigeants de PME sur le digital

Le digital touche l’ensemble des fonctions de l’entreprise : le commercial et la gestion de la relation client bien sûr, mais aussi les processus de production de l’entreprise ou encore les fonctions support (Ressources humaines, Administratif et Finances, etc.) Le champ des possibles est donc vaste. Toutefois pour la plupart des dirigeants de PME, la transformation digitale cristalise 5 interrogations majeures :

  • Comment notre entreprise tire-t-elle partie du digital pour répondre aux attentes des clients ?
  • L’argent investi dans les outils digitaux est-il cohérent avec la valeur produite ?
  • Comment sommes nous positionnés par rapport aux autres PME du segment sur ce sujet ?
  • Comment attirer et retenir les meilleurs profils grâce au digital ?
  • Comment s’inspirer du fonctionnement des start-up pour rendre notre entreprise plus agile et plus performante ?

Le diagnostic de performance digitale de l’entreprise apporte une réponse à ces questions et éclaire le dirigeant sur les éventuelles actions correctives à mettre en oeuvre à moindre frais.

Trouver le partenaire adapté

La durée d’intervention (et par extension le coût du diagnostic) est le premier critère à fixer au moment se lancer dans ce type de démarche.

Pour une PME, il est souvent souhaitable de réaliser un premier diagnostic “light” (tant en termes de temps consacré que d’euros investis) : avoir un premier état des lieux et des premières pistes d’actions en deux jours permet de se faire une idée tout en éprouvant la pertinence du prestataire et les apports de la démarche. Si nécessaire, il sera toujours possible de réaliser par la suite un second diagnostic sur un point spécifique nécessitant une analyse approfondie.

De nombreuses entreprises sont spécialisées dans la réalisation d’audits de performance digitale mais peu proposent des interventions en un à deux jours assorties d’un coût faible. N’hésitez donc pas à fixer dès le premier contact un budget maximal que vous souhaitez consacrer à ce sujet pour opérer une première sélection.

Concentrez-vous ensuite sur la méthodologie proposée. Pour apporter de la valeur à une PME sur une durée d’intervention aussi courte, il est nécessaire que le prestataire dispose d’une démarche bien rodée et d’une expérience importante de missions similaires lui permettant d’identifier rapidement les points de souffrance de l’entreprise pour décliner ensuite les solutions adaptées.

Pour cela, demandez à consulter des livrables types ou des exemples d’outils d’analyse mis en place par l’entreprise pour réaliser ses diagnostics. Si vous souhaitez avoir l’avis de vos pairs, demandez le nom d’un client qui pourra témoigner de la pertinence de la démarche et des résultats obtenus.

FlashDiag

Nous avons développé au sein d’ISlean consulting l’offre FlashDiag pour répondre au besoin de diagnostic digital en moins de deux jours exprimé par nos clients PME.

Notre méthodologie d’analyse permet de tester très rapidement les points forts et les axes d’amélioration de l’entreprise pour recommander à nos clients des solutions activables à moindre coût.

Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur www.flash-diag.com ou contactez nous.

Nicolas Mathieu

Après avoir créé et développé pendant trois ans une start-up technologique, Nicolas a rejoint ISlean consulting en 2013. Il accompagne les entreprises dans leurs projets d'innovation, de transformation ou de réorganisation.


Nicolas Mathieu

Après avoir créé et développé pendant trois ans une start-up technologique, Nicolas a rejoint ISlean consulting en 2013. Il accompagne les entreprises dans leurs projets d'innovation, de transformation ou de réorganisation.

Leave A Comment