Chief Digital Officer – Rencontre ISlean consulting

Le rôle du Chief Digital Officer : l’expérience de CDO

Youmna Ovazza, CDO du groupe Altavia depuis 2011, partage son expérience de CDO dans un groupe qui se présente comme le « premier partenaire de commerce européen des entreprises à réseau »

ISlean consulting : comment êtes-vous entrée dans le digital ?

Youmna Ovazza : j’ai débuté dans le digital par hasard en 2002. C’était juste après l’explosion de la bulle internet. Après des expériences en marketing stratégique et opérationnel, j’ai effectué une mission de conseil pour un pure player de la banque en ligne, secteur balbutiant en France à cette époque.

Puis j’ai eu l’opportunité de rejoindre une Start Up, Netpartnering : nous montions des programmes de partenariats en ligne et gérions des achats media. C’est ainsi que je suis entrée dans le monde du digital, que je n’ai plus jamais quitté.

Ce qui m’y intéresse, c’est l’évolution permanente des usages, du public et à l’intérieur de l’entreprise, et les liens indissociables entre stratégie et mise en œuvre.

ISlean consulting : quels étaient vos défis et ambitions quand vous êtes arrivée chez Altavia ?

Youmna Ovazza : je venais de créer ma société de conseil en stratégie digitale, et quand j’ai rencontré Altavia c’était pour leur proposer une vision stratégique dans un environnement en forte évolution.

Le fondateur d’Altavia m’a alors invitée à rejoindre le groupe dans une logique d’intrapreneuriat, avec pour objectif de développer du chiffre d’affaires organique grâce au digital. C’était il y a trois ans. J’étais donc en charge de la stratégie digitale du groupe avant que cela ne devienne la « transformation digitale ». Ma définition de poste évolue chaque jour !

Mon meilleur indicateur de succès ? Que mon poste ait disparu dans les années à venir ! Autrement dit, que les métiers se soient réappropriés le digital.

Au départ, j’ai eu un rôle « d’évangélisation » : il faut convaincre les équipes que la transformation digitale ne va pas à l’encontre du métier historique, d’autant qu’il existe une opposition culturelle forte entre le monde du « papier » et celui du « digital ». Le digital est souvent perçu comme une source de coûts dont la vitesse de transformation effraie : les technologies changent et les équipes doivent être formées régulièrement. D’un autre point de vue, les innovations arrivent par vagues et si on en rate une, il suffit de prendre la suivante : il s’agit avant tout d’opportunités de développement !

Quel que soit le sujet (par exemple le développement des réseaux sociaux), la transformation digitale nécessite de mobiliser l’ensemble des équipes, depuis les opérationnels jusqu’au Comité Exécutif. Et de suivre les impulsions lancées par le Top management, ou les initiatives prises par les équipes.

ISlean consulting : quelles ont été vos grandes réussites ?

Youmna Ovazza : en premier lieu, le digital est partout et ne fait plus peur.

Les réseaux sociaux par exemple deviennent une notion concrète, utile et intégrée à la mission des uns et des autres.

De plus, dans près de la moitié des Business Units, plusieurs offres digitales ont été développées. Un relais de croissance devenu un élément important de la stratégie !

Enfin, nous avons développé une crédibilité auprès du marché en mettant en place une stratégie de contenus, en commençant par Altavia Watch, notre blog  de veille sur l’innovation dans le retail, complété d’une newsletter, de comptes LinkedIn et Twitter ainsi que des documents sur Slideshare qui dépassent les 300 000 vues !

 ISlean consulting : quels sont les freins et barrières que doit lever un(e) Chief Digital Officer ?

Youmna Ovazza : il y a une certaine frustration chez le CDO à être le prêcheur mais pas le pilote, à ne pas avancer aussi vite qu’il le souhaiterait !

Le rôle du CDO est de faire le lien entre les différentes entités de l’entreprise autour du digital mais il doit ensuite laisser le digital se développer dans chacune de ces entités, au plus près de l’expertise métier : il faut faire monter le sujet pour mieux le faire redescendre. Le CDO a donc un rôle éphémère par nature.

ISlean consulting : comment évolue le marché du digital, à l’heure actuelle ?

Youmna Ovazza : les annonceurs internalisent le digital quand il devient stratégique. Le digital se diffuse à l’intérieur de l’entreprise, provoquant des changements transversaux à toutes les fonctions : marketing, communication mais aussi commercial, IT, RH, fonctions supports, directions générales… Un digital parfois « invisible » mais moteur de grands changements.

 

Rencontre avec Louis Alexandre Louvet et Arnaud Bouclon, ISlean consulting

Louis-Alexandre Louvet

Depuis 2000 dans le conseil, Louis-Alexandre s'est spécialisé dans les problématiques d'innovation et de lancement de nouvelles offres s'appuyant sur les technologies, notamment au travers de la conception de stratégie et de schéma directeur SI. Il accompagne également le cadrage et le pilotage de grands programmes de transformation faisant levier sur le SI. Il développe les études sur l'impact et la valeur des technologies pour différents secteurs, notamment le secteur immobilier, fédérations professionnelles, associations. Louis Alexandre a accompagné le cours Essec / Centrale Paris / Strate Collège, création d'un produit innovant pendant 2 ans. En tant que citoyen passionné par la transformation des usages, Louis-Alexandre est également membre du bureau de Démocratie Ouverte, association qui conçoit, développe et teste de nouveaux modèles de gouvernance citoyenne. Il a rejoint ISlean consulting en novembre 2012.


Louis-Alexandre Louvet

Depuis 2000 dans le conseil, Louis-Alexandre s'est spécialisé dans les problématiques d'innovation et de lancement de nouvelles offres s'appuyant sur les technologies, notamment au travers de la conception de stratégie et de schéma directeur SI. Il accompagne également le cadrage et le pilotage de grands programmes de transformation faisant levier sur le SI. Il développe les études sur l'impact et la valeur des technologies pour différents secteurs, notamment le secteur immobilier, fédérations professionnelles, associations. Louis Alexandre a accompagné le cours Essec / Centrale Paris / Strate Collège, création d'un produit innovant pendant 2 ans. En tant que citoyen passionné par la transformation des usages, Louis-Alexandre est également membre du bureau de Démocratie Ouverte, association qui conçoit, développe et teste de nouveaux modèles de gouvernance citoyenne. Il a rejoint ISlean consulting en novembre 2012.

Leave A Comment