Des coûts d’itinérance en baisse chez certains opérateurs !

Frédéric Bergé dévoile sur 01net que le quatrième opérateur britannique, Three, propose désormais à tous ses clients l’itinérance gratuite dans 7 pays : cinq de l’UE ainsi que Hong-Kong et l’Australie. Les clients pourront ainsi appeler le Royaume Uni en illimité (ou presque) et surfer sur internet dans ces pays. Une initiative privée qui intervient alors que le projet de baisse des coûts d’itinérance au sein de l’Union Européenne, porté par la Commission Européenne se révélerait moins disruptif que prévu selon l’article.

Louis Naugès l’exprimait sur son blog en début d’année, l’itinérance (data roaming) reste la dernière vache à lait des opérateurs téléphonique : les coûts facturés aux clients français pour une connexion internet à l’étranger sont jusqu’à 1 200 fois plus élevés qu’en France selon ses hypothèses.
Cette initiative est donc une bonne nouvelle et nous espérons qu’elle convaincra d’autres opérateurs européens de suivre Three sur cette voie.
En France, Free mobile a ouvert la brèche en avril en proposant, dans son forfait illimité à 19,90€, de couvrir le Portugal sans surcoût. Les clients de ce forfait peuvent donc téléphoner, envoyer des sms et aller sur internet au Portugal sans payer un centime de plus (pour une raison obscure, les abonnés Three ne peuvent eux pas appeler gratuitement des numéros locaux).
Free mobile, acteur disruptif par excellence sur le marché télécom français, se devait de prendre de vitesse le cadre législatif concocté par Bruxelles pour 2014.

L’article de Frédéric Bergé sur 01net : http://www.01net.com/editorial/602184/mobile-un-operateur-anglais-rend-gratuite-litinerance-dans-7-pays/#?xtor=RSS-16

Le blog de Louis Naugès : http://nauges.typepad.com/my_weblog/2013/01/roaming-data-international-vers-la-fin-des-tarifs-mafieux-.html


One Comment

  1. Louis Alexandre
    Louis Alexandre 14|09|2013 at 9:01 - Reply

    Il était temps que les opérateurs européens permettent d’utiliser son mobile pour faciliter la liberté de déplacement.
    Les banques pourraient également s’en inspirer pour faciliter le retrait d’espèces avec les cartes bleues dans les distributeurs de pays européens (sans surtaxe)

Leave A Comment