Digital Transformation dans l’immobilier – Les sites d’annonces immobilières

Quoi de plus consommateur d’informations que la pierre ?

Avec 12% de foyers qui déménagent tous les ans, nous avons probablement tous utilisé, ces 10 dernières années, un site d’annonces immobilières, que ce soit pour acheter, vendre ou louer un bien.

Au niveau national, pour la première année, la part d’internet atteint désormais 51% des annonces publiées (49% pour la presse papier), selon l’Expansion « Les petites annonces sur internet dépassent pour la première fois la presse », octobre 2012, et une étude Xerfi. Quels sont les types de sites d’annonces immobilières et que proposent-ils de plus ?

On peut distinguer des sites spécialisés d’annonces immobilières comme www.seloger.com,mais aussi des sites d’annonces plus généralistes, incluant notamment des offres de location et de vente de biens immobiliers comme www.leboncoin.fr, devenu depuis cette année le premier site d’annonces immobilières consulté, avec 7,6 millions de visiteurs uniques par mois (source : Nouvel Observateur, 8 au 14 novembre 2012).

Les sites spécialisés ont aujourd’hui « pignon sur rue » et stabilisent leur position : ils se développent à la fois sur leur cœur de métier, avec de nouveaux types d’annonces (extension aux locations saisonnières de seloger.com avec les sites de vacances) et proposent plus de contenu (informations et actualités sur l’immobilier, articles dédiés, ou encore des calculateurs de capacité d’emprunt).

Certains sites d’annonces généralistes, qui ont parié sur la gratuité et la proximité, ont eu tendance à voir leur offre d’annonces et surtout leur fréquentation augmenter, et s’imposent dorénavant comme des sérieuses alternatives.

Ces sites d’annonces ont joué sur les avantages immédiats d’internet : accès à de l’information fraîche à toute heure depuis un terminal connecté. Ils permettent à chacun de cibler sa demande avec des moteurs de tri qui font remonter rapidement l’information la plus pertinente. Ces sites vivent de leur trafic, grâce à une marque reconnue, voire attractive, qui les positionnent comme un incontournable de la « petite annonce » en ligne. Même les agences immobilières souvent dotées de leur propre site d’annonces (FNAIM, ORPI, Century 21, NEXITY…), passent par ces sites de manière fréquente.

D’autres sites, parfois arrivés plus tard, ont cherché à utiliser le media internet selon un nouveau modèle : www.drimki.com, par exemple, se présente comme un « site de rencontres immobilières ». Au-delà de sa plateforme d’annonces immobilières traditionnelles, l’originalité du site vient de leur proposition d’avant-vente : par curiosité ou en anticipation d’une vente sans date fixée, les vendeurs peuvent faire un test d’avant-vente sur la valeur de leur bien décrit et mis en ligne sur le site. Les acheteurs peuvent se prononcer sur la valeur qu’ils donneraient à ce bien, en proposant un prix, qui dans certains cas déclenchera une transaction. Ce site propose donc de remonter sur la chaîne temporelle de la transaction, en créant une liste d’attente d’acheteurs sur une transaction à venir. Dans le cas des annonces traditionnelles, ce site se pose en intermédiaire qui redirige vers une agence traditionnelle via une plateforme téléphonique. Ce site a dès l’origine voulu marquer une différence de contenu en anticipant les besoins d’informations complémentaires du visiteur : le site donne en plus de l’annonce immobilière, un accès aux photos du quartier (via streetview.com), des informations sur les points d’intérêts à proximité (écoles, transports), ainsi que la population du quartier (statistiques matrimoniales, catégories socio-professionnelles…).

Enfin, un nouveau type d’acteur s’est positionné en offrant une estimation immédiate de la valeur du bien, à partir d’une base de données géo-localisée à l’interface intuitive. Après avoir rempli un formulaire simple, www.meilleursagents.com propose à la fois une valorisation, au prix du marché, d’un bien immobilier, mais aussi de prendre en charge sa commercialisation. Le site met en vitrine son savoir-faire de valorisation, en superposant une carte et les prix pratiqués au niveau du pâté de maison.

Ecrans de meilleursagents.com / Paris et un pâté de maison parisien

 

meilleursagents1-150x150

Ecrans de Meilleurs agents - transformation digitale dans l'immobilier

Source : meilleursagents.com

Le site propose à la fois d’accompagner les vendeurs, mais également les acheteurs au travers de parcours simples. Après avoir déterminé son pouvoir d’achat immobilier, le site cible les quartiers adaptés pour l’acheteur, voire lui indique les biens en vente dans ce quartier. Ce site a construit sa notoriété sur sa capacité à exploiter les données de l’ensemble du marché (base des notaires, annonces en ligne…) pour donner en « temps réel » une estimation du prix des biens. Installé à son lancement sur la question critique des acheteurs et vendeurs, à savoir le prix, il peut poursuivre en capitalisant sur son trafic.

Un des derniers venus, créé en 2012 par des anciens Essec, capitalise sur le contenu des autres sites d’annonces, en s’inscrivant dans un usage de lecture d’annonce en mobilité. Son ergonomie est inspirée des pratiques de navigation des utilisateurs sur téléphones mobiles et tablettes numériques : un style épuré, de gros boutons et quelques questions clés.

unnid1-150x150Pages du site Unnid.com - digital transformation dans l'immobilier

Page d’accueil (acheter ou louer ?) et de choix (localisation ?) du site www.unnid.com

Le site fait alors apparaître les résultats de la recherche essentiellement sur une carte de la zone sélectionnée. Il se positionne en méta-moteur de recherche, c’est-à-dire, qu’il fait remonter selon vos critères, les annonces immobilières d’autres sites (ex : leboncoin…).

Transformation digitale dans l'immobilier - exemple d'Unnid.com

 

 Les nouvelles technologies bousculent le secteur des « petites annonces immobilières ».

De nombreux modèles co-existent pour le moment et des acteurs, nouveaux ou établis, avec ou sans réseau physique d’agence,  cherchent à proposer des offres et des parcours différents sur leurs sites. Avec un marché de l’annonce immobilière en ligne qui continue sa croissance (notamment en substitution de la presse papier) mais aussi de fortes incertitudes sur le marché immobilier lui-même, la question de la pérennité de chacun des modèles se pose plus que jamais.

C’est en ce moment que se créent les sites d’annonces immobilières qui deviendront nos références de demain !

 

Transformation digitale : les applications mobiles dans l’immobilier

Revue de presse : la transformation digitale dans l’immobilier (article pour la FNAIM)

Transformation du cadre légal des métiers de l’immobilier : notre analyse de la loi ALUR

Le métier du syndic : nos idées de rupture

Louis-Alexandre Louvet

Depuis 2000 dans le conseil, Louis-Alexandre s'est spécialisé dans les problématiques d'innovation et de lancement de nouvelles offres s'appuyant sur les technologies, notamment au travers de la conception de stratégie et de schéma directeur SI. Il accompagne également le cadrage et le pilotage de grands programmes de transformation faisant levier sur le SI. Il développe les études sur l'impact et la valeur des technologies pour différents secteurs, notamment le secteur immobilier, fédérations professionnelles, associations. Louis Alexandre a accompagné le cours Essec / Centrale Paris / Strate Collège, création d'un produit innovant pendant 2 ans. En tant que citoyen passionné par la transformation des usages, Louis-Alexandre est également membre du bureau de Démocratie Ouverte, association qui conçoit, développe et teste de nouveaux modèles de gouvernance citoyenne. Il a rejoint ISlean consulting en novembre 2012.


Louis-Alexandre Louvet

Depuis 2000 dans le conseil, Louis-Alexandre s'est spécialisé dans les problématiques d'innovation et de lancement de nouvelles offres s'appuyant sur les technologies, notamment au travers de la conception de stratégie et de schéma directeur SI. Il accompagne également le cadrage et le pilotage de grands programmes de transformation faisant levier sur le SI. Il développe les études sur l'impact et la valeur des technologies pour différents secteurs, notamment le secteur immobilier, fédérations professionnelles, associations. Louis Alexandre a accompagné le cours Essec / Centrale Paris / Strate Collège, création d'un produit innovant pendant 2 ans. En tant que citoyen passionné par la transformation des usages, Louis-Alexandre est également membre du bureau de Démocratie Ouverte, association qui conçoit, développe et teste de nouveaux modèles de gouvernance citoyenne. Il a rejoint ISlean consulting en novembre 2012.

One Comment

  1. Akim BELKHIRI 10|06|2015 at 5:07 - Reply

    Merci pour cet article. Toute comme vous, je pense que la dématérialisation de l’immobilier est en route et je dirais même que l’immobilier est la cible idéale de la transformation digitale. J’aimerais de ce fait partager avec vous un lien montrant tous les avantages de la dématérialisation – et de la signature électronique – pour le secteur de l’immobilier : http://www.calindasoftware.com/fr/sellsign-pour-limmobilier/

Leave A Comment