Facebook vient bousculer Google

Initialement un simple trombinoscope universitaire, Facebook est devenu le plus grand réseau social d’Internet. La semaine dernière a marqué un tournant dans l’histoire du site, puisque pour la première fois, son audience a été supérieure à celle de Google !

Voici un article du site http://www.lesechos.fr, reprenant l’information.

Extraits :

La semaine dernière, Facebook a fait plus d’audience que Google aux Etats-Unis, selon une étude du cabinet Hitwise. Sa part de marché s’est établie à 7,07% sur l’ensemble de la semaine, contre 7,03% pour Google. C’est la première fois que le réseau social dépasse le moteur de recherche sur sept jours. L’événement est symbolique, mais il marque une vraie tendance sur la nouvelle puissance des réseaux sociaux.

La France n’est pas restée en marge du phénomène. Selon Médiamétrie, Facebook est désormais le quatrième site le plus visité dans l’Hexagone, avec 21,3 millions de visiteurs uniques en janvier et une couverture de 56 % de la population internaute. Soit l’audience que possédait Google… en septembre 2004, peu après son introduction en Bourse.

L’étude Hitwise est toutefois à nuancer. D’abord parce qu’elle ne porte que sur le domaine Google.com, sans prendre en compte les services connexes, comme Gmail, Youtube ou Google Maps. Ensuite, parce que le poids des deux acteurs n’a encore rien de comparable. Le chiffre d’affaires de Facebook est évalué entre 600 et 700 millions de dollars en 2009 (et entre 1,1 et 2 milliards pour 2010), contre 23,6 milliards pour Google. Et Facebook n’aurait commencé à dégager des profits que depuis l’an dernier.

Des zones de conflit

A l’avenir, néanmoins, les zones de confrontation pourraient se multiplier.  Et sur des sujets stratégiques : la recherche en temps réel et surtout la publicité géolocalisée.

Aux Etats-Unis, des sites basés exclusivement sur des services géolocalisés, comme Foursquare, croissent rapidement. Facebook devrait prochainement intégrer un outil permettant de situer ses utilisateurs. L’enjeu : séduire les commerces, qui pourraient ainsi payer pour faire figurer leurs publicités sur les réseaux sociaux ou sur le téléphone, lorsqu’un utilisateur potentiel passe à proximité. Problème : Google a récemment obtenu un brevet -que Facebook revendiquait également -sur la publicité géolocalisée.

Une valorisation supérieure ?

Les annonceurs sont en tout cas de plus en plus séduits par les réseaux sociaux.  Leur principal atout : le temps que leur consacrent les internautes. Les Américains passent en moyenne six heures et demie par mois sur Facebook (les Français 4 heures 30, selon Mediamétrie), contre 2 heures 30 sur Google.

Les investisseurs, eux, commencent à miser sur Facebook. Si son fondateur, Mark Zuckerberg, a récemment repoussé l’idée d’une introduction en Bourse dans l’immédiat, plusieurs d’entre eux, cités par le « Wall Street Journal » il y a quelques jours, tablaient sur une capitalisation boursière supérieure à celle de Google, avançant des chiffres compris entre 35 et 40 milliards de dollars et allant même jusqu’à une valorisation de 100 milliards en 2015.  Une progression vertigineuse, alors que la prise de participation de Microsoft dans le réseau social, il y a trois ans, le valorisait à 15 milliards de dollars. Dépassera-t-on bientôt le stade de la bataille des chiffres ?  Certains le pensent.  Comme ces anciens de Facebook qui témoignaient, il y a quelques mois, dans le magazine « Wired », affirmant que toute la stratégie de Mark Zuckerberg était directement orientée contre Google.  Son but : « humaniser » le Web…

source : http://www.lesechos.fr/info/comm/020422056238.htm


One Comment

  1. […] connaissent actuellement un succès phénoménal dans un cadre personnel. Facebook a notamment dépassé récemment les audiences de Google. Et c'est maintenant dans la sphère professionnelle que des usages sont trouvés pour les […]

Leave A Comment