L’impact du Digital sur les patients

Un modèle pour appréhender les comportements de la personne soignée à l’ère du numérique

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) jouent un rôle de plus en plus important dans le domaine de la santé. Dans une approche sociopolitique, A. Tjora[1] propose une typologie des rôles émergents des patients à l’ère du numérique et de l’internet. A des fins heuristiques, il propose ainsi de considérer un « patient digital » dont les usages, les comportements et les attentes sont modifiées en profondeur et de façon souvent complexe par les TIC.

Pour construire sa typologie, Torja distingue trois catégories d’effets des TIC sur la personne soignée :

  1. L’objectivation : désigne le processus par lequel les caractéristiques et les comportements de la personne sont transformées en données médicales (data).
  2. La mobilisation : concerne spécifiquement l’interaction entre la personne soignée et les professionnels de santé et la capacité de ces derniers à mobiliser la personne autour d’un projet thérapeutique ou de soin.
  3. L’engagement : qualifie les démarches de soins ou de santé entreprises à l’initiative de la personne.

Torja croise ensuite ces trois effets avec quatre catégories classiquement mobilisées par l’analyse sociologique :

  1. Consommation : qualifie une dynamique de marché, dans laquelle le patient peut se comporter en consommateur.
  2. Communication : qualifie l’échange d’informations entre acteurs.
  3. Communauté : qualifie la capacité des acteurs à faire converger de façon plus ou moins forte leurs actions.
  4. Responsabilité : qualifie le partage des responsabilités dans la construction du soin.

 

Le tableau suivant combine ces différentes entrées ce qui permet de distinguer 12 catégories d’analyse :

fonctions
objectivationmobilisationimplication
catégories d’analyseconsommationdonnées patients comme connaissance marketing :
les données patients peuvent être vendues/achetées
patient acheteurs de services commerciauxpatient comme  consommateur informé et actif
communicationdonnées patients comme support de plateforme clinique (télémédecine) :
les données patients peuvent être transférées
patients utilisateurs de services procurant des informations médicalespatients communicant
partagedonnées patients partagées :
les données patient peuvent être partagées
patients participant à des associations ou des groupes de soutienpatients créateurs et utilisateurs de média sociaux
responsabilitédonnées patients tracées : la traçabilité des données patient permet de partager ou déléguer tout ou partie de la responsabilité cliniquepatient responsable (compliant) par délégationpatient responsable d’eux même (self management/autonomie)

Impacts du Digital sur les personnes soignées, patients, par Tjora

 

Cette approche systémique, centrée sur la personne et sa santé, doit désormais être mieux prise en compte par les organisations soignantes et les pouvoirs publics. Tjora conclut à ce titre son article en soulignant qu’une absence de prise en compte de ces nouveaux comportements de la personne soignée par les organisations soignantes pourrait être à l’origine de « tensions », ou pour le dire autrement d’insatisfaction, d’incompréhension et finalement d’inefficacité.La typologie de Tjora, traduite et précisée par nos soins, a le mérite de constituer un outil d’analyse et de compréhension pour appréhender les nouveaux comportements des personnes soignées compte tenu des développements observés et attendus des TIC.

 

 

[1] Digital Patients: A Typology of Emerging Patient Roles, Aksel Tjora. In: E.A.A. Jaatun, E. Brooks, K.E. Berntsen, H. Gilstad, M. G. Jaatun (eds.): Proceedings of the 2nd European Workshop on Practical Aspects of Health Informatics (PAHI 2014), Trondheim Norway, 19-MAY-2014, published at http://ceur-ws.org

Benoit Vincent

Médecin hospitalier (Ancien interne des Hôpitaux de Paris, Ancien Chef de Clinique Assistant, pneumologue et réanimateur médical), diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, Benoit intervient depuis 8 ans au niveau des établissements de soins en tant que consultant ou de représentant d’une ARS.Convaincu que les TIC constituent aujourd’hui un des principaux vecteurs de production supplémentaire de santé, Benoit invente avec ISlean consulting les outils et les méthodes qui permettront aux structures de soins d’anticiper et de conduire leurs nécessaires transformations.


Benoit Vincent

Médecin hospitalier (Ancien interne des Hôpitaux de Paris, Ancien Chef de Clinique Assistant, pneumologue et réanimateur médical), diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, Benoit intervient depuis 8 ans au niveau des établissements de soins en tant que consultant ou de représentant d’une ARS.Convaincu que les TIC constituent aujourd’hui un des principaux vecteurs de production supplémentaire de santé, Benoit invente avec ISlean consulting les outils et les méthodes qui permettront aux structures de soins d’anticiper et de conduire leurs nécessaires transformations.

Leave A Comment