Et si on gérait son parcours médical avec son smartphone ?

Après avoir rencontré plusieurs start-up en e-santé, j’ai eu l’opportunité d’échanger avec les fondateurs de Nouveal, société spécialiste de solutions digitales pour le monde de la e-santé… Une start-up qui nous confirme une fois de plus (si nous n’étions pas déjà convaincus) que le monde médical est bien prêt à vivre la révolution numérique.

Et si on gérait son parcours médical avec son smartphone ?

logo nouveal

Nouveal est un nouvel acteur de la e-santé bien implanté dans le suivi médical connecté

Bonjour à vous deux, pouvez-vous nous parler de votre solution e-fitback, développée chez Nouveal ?

A l’origine, Nouveal est une société de services informatiques dans les technologies digitales. En 2013, on décide de créer un département e-santé pour faire une étude de marché sur la santé connectée ; au bout d’un an d’étude sur les technologies digitales et leurs implémentations dans le monde médical, le constat est le suivant : le marché présente un énorme potentiel mais les échecs sont aussi nombreux dans les initiatives entreprises.

C’est en 2015 que Nouveal se lance sur le marché de l’ambulatoire, car il s’agissait d’un marché mature. Notre problématique était de développer des outils adaptables dans tous les contextes et n’importe quel établissement de santé. Nous nous sommes rapprochés de CAPIO (groupe de santé suédois) afin de co-développer cette solution ; l’union du monde médical et de la technologie pour créer une offre innovante ! Notre démarche a été d’intégrer les contraintes de CAPIO dans l’outil et le rendre générique par la suite pour d’autres systèmes et établissements de santé. CAPIO est un très bon partenaire ; ils sont pionniers dans la RRAC (Récupération Rapide Après Chirurgie) et l’ambulatoire ce qui nous a permis d’optimiser notre solution pour répondre à toutes les problématiques.

Justement, parlons un peu plus en détail de votre produit et expliquez-moi votre proposition de valeur ?

Tout d’abord, nous adressons l’ensemble du parcours administratif et médical des patients de la préadmission à la sortie et au traitement post-opératoire. Nous mettons à disposition du corps médical et du patient toutes les informations nécessaires dans un dossier digital, et ce de manière complètement sécurisée. Cela permet d’éviter la perte de temps due à la gestion de dossiers papiers (ressaisies, pertes…) et l’information est bien mieux qualifiée.

Ensuite, nous gérons toute la préparation cognitive et médicale du patient en donnant des informations sur la chirurgie (les informations justes et nécessaires qui éviteront au patient de s’inquiéter), la checklist préopératoire, les analyses biologiques, les alertes, les éléments de préparation à J-2, la visite virtuelle de l’établissement… Tous les éléments qui mettent le patient dans de bonnes conditions sont donc disponibles sur l’application e-fitback (voici une présentation de e-fitback en 45 secondes).

Enfin, concernant le postopératoire, nous avons développé un moteur de détection de situations à risques basé sur des questionnaires correspondant aux protocoles médicaux des praticiens ; les règles d’alertes sont donc définies par les professionnels de santé eux-mêmes.

Pour résumer, on transpose dans l’outil informatique tout le savoir-faire détenu par les médecins, les établissements de santé… Notre connaissance et expertise des technologies digitales nous permet de mettre en place les solutions les plus adaptées pour apporter une offre complète : par exemple bientôt nous utiliserons des objets connectés pour récupérer les données de santé du patient et faire remonter le maximum d’informations dans l’outil, nous avons développé une messagerie totalement sécurisée pour envoyer des photos via l’application…

solution e-fitback nouveal santé

Selon vous, qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents ?

Principalement trois choses.

D’une part nous proposons une solution totalement paramétrable et donc adaptable à tous les établissements de santé, tous les contextes pour implémenter des protocoles personnalisés. L’intégration se fait très rapidement dans un nouvel établissement de santé (quelques jours pour un protocole, et paramétrage rapide).

Ensuite, nous avons une connaissance assez fine du monde médical grâce aux résultats de notre étude de marché ; par exemple, il en ressort que les établissements de santé sont peu enclins à sous-traiter leur suivi de patientèle (complexité de la sous-traitance, importance de l’image de l’établissement, nécessité d’assurer un suivi par le personnel de santé rencontré lors de l’opération…) ce qui nous a orienté vers une solution interne contrairement à certains de nos concurrents. L’outil digital peut avoir tendance à atténuer un peu la relation humaine, il ne faut donc pas une 2nde rupture ; c’est pour cette raison que nous avons fait le choix d’assurer la continuité des soins.

Enfin, notre relation avec CAPIO est différenciante, car ils ont su nous alerter sur les bonnes pratiques pour assurer le suivi à distance des patients et aujourd’hui 10 000 patients utilisent notre solution.

Quel bilan et quelles perspectives d’évolution pour Nouveal ?

A l’heure actuelle, nous avons signé avec le groupe suisse, MV Santé, qui compte 8 établissements et utilisent la solution notamment en ophtalmologie. En France 15 établissements sont en test depuis janvier et nous avons un portefeuille de 100 établissements pour 2017. En parallèle, nous avons fait une levée de fond auprès de Malakoff Médéric Participations, de Bpifrance et d’une banque. Cela rassure les établissements de santé et accélère les choses ! Nous avons pour objectif d’atteindre les 10 millions de patients d’ici 2020 ; c’est très ambitieux !

La santé est un domaine sensible encore en retard sur les nouvelles technologies par rapport à d’autres plus matures comme l’aéronautique et l’automobile… Il faut donc y aller progressivement pour ne pas faire de rupture trop forte et injecter les technologies digitales petit à petit. Nos objectifs à long terme sont d’avancer sur le big data, les objets médicaux connectés, la restructuration optimisée des établissements de santé…

Nous espérons aussi un développement international qui est soutenu par notre partenariat avec le groupe CAPIO (plus de 100 établissements dans plusieurs pays).

Enfin, en parallèle, l’outil va évoluer pour apporter de nouveaux services au patient et au médecin. L’outil étant générique nous comptons le développer dans un contexte d’hospitalisation plus large : généralisation à la chirurgie et autres domaines thérapeutiques.

Les solutions de e-santé apportent réponses et confiance à des patients de plus en plus demandeurs et exigeants sur le suivi de leur santé

Pour certains, le développement de la e-santé c’est le début de l’ubérisation de la santé ; quel est votre avis ?

L’ubérisation du système, c’est un peu fort ! Nous souhaitons garder et surtout améliorer la communication entre l’hôpital et le patient. Aujourd’hui, la e-santé c’est surtout du traitement de données, c’est la possibilité de dématérialiser un certain nombre de processus, afin d’optimiser le travail des chirurgiens qui adhèrent à ce genre de solutions. L’établissement de santé paye pour ces solutions car c’est une amélioration de son organisation, un atout marketing, qui rassure et attire la patientèle. Et pour le patient, tout cela reste gratuit.

Parlons des patients justement ; comment vivent-ils l’intrusion du numérique dans leur suivi médical ?

La population française est totalement éligible à notre solution avec une couverture en smartphones de 80% sur le territoire. Initialement le patient n’était pas forcément demandeur mais maintenant qu’il s’implique dans son parcours de santé, qu’il se documente et s’informe, notre solution répond à un véritable besoin. Par exemple, après le premier rendez-vous chez le médecin, on a tendance à oublier en partie ce qui a été dit ; il est alors fréquent que le patient aille chercher des réponses sur internet quand il est en manque d’informations… et là il panique ! C’est très anxiogène ce type de procédé. Notre solution lui apporte toute l’information, juste et nécessaire au suivi de son opération de manière progressive et au bon moment.

Nous avons de bons premiers retours d’expérience d’utilisateurs qui trouvent agréable et rassurant d’être suivi à distance, d’obtenir une réponse rapide dès le moindre doute…

 

Merci à Guillaume Fayolle et Alexandre Falzon pour cette interview ; pour plus d’informations sur Nouveal e-santé et sa solution e-fitback, n’hésitez pas à vous rendre sur leur site internet : http://nouveal.com/fr/

 

Vous pouvez consulter nos autres articles relatifs aux technologies numérique dans la médecine ici : ISlean Santé.

ISlean consulting est partenaire de Nouveal.

Flavie Joos

Flavie a suivi un cursus d’ingénieur généraliste puis s’est spécialisée sur des sujets d’organisation et de performance des entreprises aux Mines Paris. Possédant une première expérience dans le conseil en management, elle a participé à la mise en œuvre de démarches Lean au sein d’entreprises industrielles. Passionnée par les thématiques d’innovation et de transformation, Flavie a rejoint ISlean consulting en 2016.


Flavie Joos

Flavie a suivi un cursus d’ingénieur généraliste puis s’est spécialisée sur des sujets d’organisation et de performance des entreprises aux Mines Paris. Possédant une première expérience dans le conseil en management, elle a participé à la mise en œuvre de démarches Lean au sein d’entreprises industrielles. Passionnée par les thématiques d’innovation et de transformation, Flavie a rejoint ISlean consulting en 2016.

Leave A Comment