Quels leviers pour améliorer l’efficience opérationnelle des entreprises ?

J’ai lu récemment un article de Frédéric Bleuse, country manager chez Regus, qui présente une enquête sur le mode de fonctionnement adopté par les entreprises pour renouer avec la croissance dans un contexte mondial peu porteur.

L’article explique que les entreprises se focalisent sur l’amélioration de l’efficacité opérationnelle, qui passe selon l’auteur par quatre axes majeurs :

  • Le recours à des prestataires plus efficaces
  • Une amélioration du ROI sur les dépenses marketing
  • Une meilleure fidélisation du personnel
  • Un aménagement des lieux de travail

Frédéric Bleuse conclut que ces pratiques servent un même objectif : réaliser des économies.

J’ajouterai, pour compléter l’article, qu’un cinquième axe peut jouer un rôle majeur dans l’amélioration de la performance opérationnelle des entreprises : la modernisation du système d’information.

Une transformation du SI peut selon moi être réalisée en deux lots :

La modernisation des infrastructures permet de gagner du temps au quotidien et comporte notamment les volets suivants :

  • Renouvellement du parc de machines : des ordinateurs trop lents seraient la cause de dizaines d’heures perdues chaque année devant les écrans (exemple ici). Les progrès réalisés ces dernières années, notamment les disques SSD, autorisent des gains de temps significatifs.
  • BYOD (Bring Your Own Device) : cette solution, adoptée chez ISlean consulting, permet aux équipes de travailler sur des outils adaptés à leurs habitudes et besoins (Mac ou PC, grand écran ou légèreté etc.) donc de leur faciliter la vie au quotidien.
  • Augmentation du débit des connexions internet : le temps de transfert des fichiers échangés (par mail ou déposés sur un espace partagé), parfois de plusieurs minutes, peut être réduit et quelques secondes gagnées à chaque chargement de page internet peuvent sauver des dizaines de minutes chaque semaine.
  • Mise en place de solutions collaboratives (partage de calendriers, de contacts, espaces de stockage partagés etc.) : l’échange d’informations est simplifié, nul besoin dès lors pour les équipes de se déplacer ou de décrocher leur téléphone pour obtenir une information ou un document.

Le renouvellement d’un ancien ERP et des applications métier obsolètes offre de nombreux avantages :

  • Diminution des coûts : les ERP Open Source ne coûtent que leur mise en œuvre, aucune licence annuelle n’est requise.
  • Adaptation des coûts aux besoins : nombre d’applications récentes se payent à l’usage (SaaS).
  • Amélioration de l’ergonomie : des progrès importants ont été réalisés ces dernières années pour offrir des interfaces utilisateurs ergonomiques voire personnalisées.
  • Prise de recul : les projets de migration d’ERP sont l’occasion de réfléchir aux processus de l’entreprise et bien souvent de les optimiser.

Les gains d’efficacité réalisés en période difficile permettent dans un second temps d’aller prendre des parts de marché à une concurrence qui se retrouve dépassée faute d’avoir réalisé à temps des démarches d’amélioration de l’efficience opérationnelle.

Arnaud Bouclon


One Comment

  1. Louis Alexandre
    Louis Alexandre 10|11|2013 at 7:24 - Reply

    5ème axe qui nous est cher, certes, mais ne doit pas occulter tous les leviers de développement durable du chiffres d’affaires. A ce titre, les technologies peuvent ouvrir des canaux de vente complémentaires, voire proposer de nouveaux services dans des pays qu’elles n’avait pas explorés jusque là.

Leave A Comment