Smappee : IOT, domotique et gestion d’énergie

 À l’occasion d’un achat sur le magasin en ligne d’Apple, j’ai acheté un produit mis en avant : smappee.

Le principe : d’abord un appareil, une sorte de « centrale », à positionner immédiatement en aval du disjoncteur général, et qui, grâce à une boucle à induction, va mesurer l’intensité du courant consommé chez vous. Cet appareil se connecte simplement à votre wifi à domicile ainsi qu’à une prise de courant. Le mieux est de le laisser dans le tableau électrique, le wifi est bien capté, même si la porte est en métal. Ne reste ensuite qu’à activer une app sur votre iPhone et iPad, et site web.

Ce système suit la consommation électrique heure par heure, et détecte les appareils par profil d’intensité consommée.

conso horaireConso appareils

 

Comme beaucoup de produit #IOT, c’est amusant, intéressant, mais bof, à quoi ça sert ? A ce stade, on n’a pas grande idée de quoi faire, à titre privé, de ces données de consommation horaire. La seule chose que je vois est que cela permet de conscientiser la consommation minimale, moyenne, maximale, le profil en fonction du jour et de l’heure du jour d’un lieu d’habitation. Par exemple, avec tous les appareils en veille, l’étiage de consommation chez moi est de 212 Watts, ce qui n’est tout de même pas négligeable.

Capture d’écran 2016-01-22 à 17.59.19

Ensuite, et c’est plus intéressant, il est possible de mettre en place des prises commandables par une app, qui passe ses ordres via internet à la centrale, depuis n’importe où dans le monde.

Ces prises sont au protocole « DI-O » du fabricant « Chacon ». Je n’ai pas été jusqu’à me renseigner dans le détail sur cette norme par rapport à toutes les normes en présence.

Le positif est que ces prises sont, déjà, utilisables simplement, puis avec des scénarios assez détaillés : éclairage à la tombée de la nuit, extinction à heure fixe, ou en fonction d’autres événements. Je ne crois pas avoir vu IFTTT capable de commander des prises, mais c’est un esprit comparable et qui peut être bien utile.

Le moins positif est que ces prises sont à mettre par dessus des prises existantes, et pas dans le boitier de prises existantes, entre l’alimentation 240 V et les fiches. Ce serait idéal car cela permettrait la coexistence des anciens dispositifs et de la commande par web. Il n’existe d’ailleurs pas de dispositif à mettre dans les interrupteurs existants, permettant de conserver l’ancien système electromécanique et d’avoir en plus une commande et un retour d’état via le web.

Néanmoins, pour le coût très raisonnable d’environ 250 €, vous pouvez avoir une visibilité sur vos consommations électriques et commander six prises électriques, avec des scénarios assez élaborés et pratiques.

A mon avis, il reste à développer les usages, notamment des données, ainsi que les dispositifs permettant de faire coexister ancien système et nouveau.

Philippe Kalousdian

Philippe Kalousdian a fondé ISlean consulting avec Eric Villesalmon en 2008. Il est marié, a deux grands enfants. Il intervient en stratégie et transformation numérique. Il a débuté comme ingénieur du cycle nucléaire à SGN/Areva. Il rejoint Bossard-Gemini consulting en 2000. Philippe est diplômé de MINES ParisTech, membre CA MINES ParisTech Alumni de 2010 à 2018, est membre fondateur de X-Mines Auteurs et du MOM 21. Il aime le ski et est heureux détenteur d'une VFR1200. Il connecte ainsi des univers inattendus, ce qui crée de la valeur par sérendipité. Depuis 2014, il accompagne des start-up, en temps et argent, dont Color Grail et e-commerce.cx.


Philippe Kalousdian

Philippe Kalousdian a fondé ISlean consulting avec Eric Villesalmon en 2008. Il est marié, a deux grands enfants. Il intervient en stratégie et transformation numérique. Il a débuté comme ingénieur du cycle nucléaire à SGN/Areva. Il rejoint Bossard-Gemini consulting en 2000. Philippe est diplômé de MINES ParisTech, membre CA MINES ParisTech Alumni de 2010 à 2018, est membre fondateur de X-Mines Auteurs et du MOM 21. Il aime le ski et est heureux détenteur d'une VFR1200. Il connecte ainsi des univers inattendus, ce qui crée de la valeur par sérendipité. Depuis 2014, il accompagne des start-up, en temps et argent, dont Color Grail et e-commerce.cx.

Leave A Comment