Windows 7 : Une migration plus lente que prévue

Windows 7 est disponible depuis un peu plus d’un an et contrairement à son prédécesseur Vista (boudé par les décideurs SI), il commence progressivement à gagner sa place dans les entreprises. D’après Microsoft, en France, 10% des entreprises ont déjà migré sous Windows 7, ce qui sur la période écoulée, constitue un taux d’adoption 2 fois plus élevé que Windows XP à son époque.

Voici quelques morceaux choisis d’un article du site pro.01net.com, traitant, au travers de témoignages, de l’adoption de Windows 7 en entreprise :

Certes, l’adoption de Windows 7 est relativement rapide comparée à celle de Windows XP il y a quelques années, mais on remarque quand même une assez forte inertie au sein des entreprises. Selon le cabinet d’analyse Forrester, les trois quarts du parc de PC en entreprise tournent encore sous Windows XP. Et seuls 31 % des nouveaux PC sont déployés en Windows 7. « Contrairement à Vista, Seven sera un succès, mais la migration sera longue, explique Federica Troni, analyste chez Gartner. Beaucoup de responsables informatiques achètent des machines sous Windows 7, puis les rétrogradent en Windows XP afin de préserver l’homogénéité et l’interopérabilité de leur parc informatique, quitte à revenir vers Windows 7 plus tard. »

En France, cette tendance se confirme également. La rédaction de 01 Informatique-01netPro a interrogé 76 directeurs informatiques. Parmi eux, seuls 30 % nous ont dit avoir entamé à ce jour une migration vers Windows 7 (voir graphique), 25 % veulent s’y coller d’ici à la fin 2011 et 15,8 % d’ici à la fin 2012. Et une grande partie (15,8 %) n’a pas vraiment de calendrier mais pense migrer au fil de l’eau, en fonction des renouvellements de machines.

Voici les explications de quelques DSI.

Ceux qui ont déjà commencé la migration

• Mathieu Reynaud, responsable technologie des systèmes d’information chez LPG Finance Industries :

« Nous déployons Seven depuis septembre 2010 pour diverses raisons : profiter des dernières évolutions de Windows, améliorer les performances des systèmes (64 bits et utilisation de la mémoire supérieure à 4 Go) et commencer à appliquer une politique de changement en douceur. »

• Yann Danou, DSI groupe chez Ubifrance :

« Nous avons migré sous Windows 7 pour plusieurs raisons : arrêt du support programmé de Windows XP, renouvellement d’une quantité importante de nos machines (50 % du parc), mise à jour de l’ensemble de notre infrastructure (datacenter) fin 2009 vers Windows Serveur 2008R2, mise à jour de nos solutions applicatives (CRM, ERP, SIRH déployés en 2010) que nous souhaitons compatibles dès le début avec Win7 pour en tirer les bénéfices, migration de l’ensemble de notre parc sous Office 2010 et Exchange 2010 dès juin 2010, administration simplifiée des postes de clients et des fonctionnalités accrues pour nos utilisateurs. »

Ceux qui migrent en 2011 ou 2012

• Hubert Cropsal, responsable département ingénierie chez Air France :

« Le projet de mise à disposition de stations de travail sous Seven a démarré en février 2010. L’objectif est de pouvoir déployer la première station le 1er avril 2011. Nous migrons, bien sûr, à cause de la fin du support de XP mais aussi à cause de l’incompatibilité croissante des nouvelles applications sur XP. Nous avons décidé d’associer à cette migration Seven d’autres évolutions telles que la simplification de la conception de nos masters et la virtualisation locale des applications. »

• Eric Legrand, DSI délégué du groupe Bluelink :

« Nous avons commencé à tester Windows 7 avec notre environnement de travail mais nous ne pouvons pas migrer pour le moment, en raison d’une incompatibilité d’installation et de support avec quelques applications métiers installées en client lourd (par exemple, comme nous sommes un groupe de centres de contacts, l’application de gestion des appels pour les conseillers clients). Il nous reste également à valider la compatibilité de certaines applications web internes ou de nos clients donneurs d’ordres avec Internet Explorer 8. Nous migrerons vers Windows 7 dès que nos applications métier seront totalement supportées et compatibles. Ceci est prévu pour la fin 2011, le début 2012 donc avant la fin du support de Win XP. »

Ceux qui préfèrent attendre ou migrer au fil de l’eau

• Charles Lacoste, DSI groupe Roset :

« Nous n’aurons pas de politique de migration de l’existant mais une adoption progressive de Windows 7 avec le renouvellement du parc. Donc uniquement sur les nouveaux postes. De plus, tous les nouveaux déploiements ne sont pas forcément sur Windows 7 car il y a aussi des problèmes d’homogénéité à prendre en compte. Ce ne sont donc que les postes CAO pour l’instant qui tourneront sur Windows 7. Des tests de compatibilités des autres applications sont en cours pour pouvoir définir la suite des déploiements. D’ici 2014 une grande partie du parc sera déjà en Windows 7. Les postes qui seront encore sous XP seront des configurations stables qui pourront se passer de support. »

source : http://pro.01net.com//pro.01net.com/editorial/524841/la-migration-vers-windows-7-plus-lente-que-prevu/?r=/rss/dossiersentreprise.xml?r=/rss/dossiersentreprise.xml


Leave A Comment