Windows Phone 7 : pourquoi ça va marcher

Lu sur 01net.com :

Une interface entièrement repensée
On est accueilli par un menu personnalisable en colonnes, rempli de « live tiles », des icônes qui font également office de widgets. Et on se balade d’écran en écran dans chaque application de façon horizontale, d’un glissement de doigts. Microsoft met par ailleurs en avant le concept de « hub » pour échapper au schéma classique des applications en enfilade que l’on retrouve sur iPhone et Android. Les applications, y compris celles téléchargées sur le magasin d’applications sont ainsi rangées dans les hubs correspondants. Bref, il y a du nouveau dans le petit monde des OS mobiles. A voir si cette nouvelle interface est aussi séduisante dans la réalité que sur le papier.
Les réseaux sociaux étroitement intégrés
Le « hub » regroupant les contacts a été particulièrement soigné par Microsoft. Outre leurs coordonnées, cet espace permet de retrouver toute l’actualité de vos contacts sur les réseaux sociaux sans agvoir à passer d’une application à une autre : Facebook, Windows Live et LinkedIn sont de la partie… mais pas Twitter.

On retrouve cette intégration sur le menu avec une « live tile » dédiée à Facebook et la possibilité d’ajouter des widgets évoquant l’actualité de vos contacts favoris en page d’accueil.
Les jeux et Xbox Live
Xbox Live, la plate-forme communautaire de jeux de Microsoft, est présentée un des grands points forts de Windows Phone 7. Et pour cause, elle pourrait bien séduire les dizaines de millions de joueurs de la Xbox 360 qui disposent déjà d’un pseudo, d’un avatar et d’amis gamers sur leur console de salon. D’autre part, les jeux Windows Phone 7 utilisant l’ensemble d’outils XNA déjà utilisés sur Xbox, le développement est plus facile pour les programmeurs.

On nous promet d’ailleurs chez Microsoft des titres que « l’on commence sur PC, poursuit sur Xbox et qu’on termine sur son Windows Phone ». Avec le savoir faire de l’éditeur, Windows Phone 7 a une carte à jouer d’autant qu’Android ne semble pas convaincre, pour le moment, les éditeurs de jeux.
L’intégration d’Office
Avant l’émergence des Blackberry, Windows Mobile était l’OS préféré des pros. Windows Phone 7 pourrait-il signer un retour en grâce ? La version mobile d’Office a en tout cas été complètement revue et particulièrement soignée.

Le « hub » Office permet d’ouvrir et d’éditer des documents Word, Excel ou Powerpoint en respectant leur mise en page et en permettant de récupérer ou de partager ses propres documents via Sharepoint. Enfin, l’outil de prise de notes de Windows Phone 7 n’est autre que le puissant Onenote.
Une large gamme de mobiles à prévoir
Windows Phone 7 sera lancé en France le 21 octobre avec une gamme de cinq mobiles fabriqués par HTC, Samsung ou LG. Et aux Etats-Unis, ce ne sont pas moins de neuf modèles qui seront disponibles au lancement. Et l’on peut s’attendre à que ce chiffre augmente rapidement, un peu comme du côté d’Android. D’autant qu’il faudra compter sur les opérateurs, avec qui Microsoft partagera une partie de ses revenus liés à la vente d’application tierces, pour compléter la promotion phénoménale dont l’OS bénéficiera déjà.

Leave A Comment